Ecrire un avis

Sous les pavés, l’esprit

Sous les pavés, l’esprit
France-Empire et Salvator147 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Dieu n’est pas conservateur (Mgr Marty, archevêque de Paris, en 1968)"

Gérard Leclerc a vécu les évènements de Mai 68, il nous aide à les comprendre et explore des dimensions peu traitées de l’évènement, en particulier dans le domaine philosophique et religieux. Mai 68, c’est la Révolution dans la rue dans la continuité d’une grande tradition, sûrement les dernières barricades et de façon certaine la fin du pavé comme arme des manifestants. L’auteur pointe d’ailleurs le fait que certains militants croyaient mettre leur pas dans ceux des soviets d’octobre 1917.

Si Gérard Leclerc a été un des acteurs (certes modeste mais non négligeable et surtout significatif), ce ne fut ni dans la mouvance révolutionnaire, ni dans l’encadrement vain qu’en fit le Parti communiste. Il a sillonné nombre de lycées et de salles qui étaient devenus des lieux de paroles. Il est plutôt dans la mouvance d’un Maurice Clavel (dont il nous parle souvent) qui ressentait l’agitation révolutionnaire comme une fête et avait un regard très critique sur une société de consommation qui commencer à briller de ses feux artificiels.

Ce dernier se réclame d’un humanisme chrétien et il n’approuve pas certaines dérives, il écrira ainsi, parodiant un slogan de 68, que la Révolution sexuelle est un piège à cons (ce qui d’ailleurs étymologiquement n’est pas faux…). On retiendra que « entre Castoriadis et Maurice Clavel il existe une abîme, et pourtant l’un et l’autre se retrouvent dans un climat de haute tension culturelle et politique, celui qui, brouillant tous les clivages et toutes les idées reçues, tente de faire émerger une autre appréhension de soi-même par le corps social, un instant sorti de ses retournes essentielles » (page 34).

Gérard Leclerc développe l’idée que Mai 68 marquait un tournant dans l’univers des valeurs de la société occidentale. Il consacre son dernier chapitre à la façon dont fut vécu diversement Mai 68 par les catholiques français et les conséquences qui s’en suivirent, dont une démission massive de prêtres n’est pas la moindre.   

Pour connaisseurs Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

682 critiques
26/04/18
On peut écouter Gérard Leclerc, sur le sujet ici (à partir de 15 mn)
https://radionotredame.net/emissions/decryptage/24-04-2018/
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Mai 68 .

> Dans la catégorie Guerre froide :