Ecrire un avis

Mondes en guerre, tome II L’Âge classique XVe-XIXe siècle

Mondes en guerre, tome II L’Âge classique XVe-XIXe siècle
Passés composés et Ministère des Armées 782 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Les âges de la raison militaire"

On reprendra ici ce que nous disions pour le premier tome, à savoir que beaucoup d’illustrations inédites, dans d’autres ouvrages historiques, sont à découvrir, elles aident à porter un texte au contenu clair et aux éclaircissements  éloquents.  Ainsi trouve-t-on, souvent largement commentés un plan avec une photographie récente du fort portugais de Saint-Sébastien de Bassin situé dans l’actuel état de Maharashtra en Inde, la bataille de Merv en 1510 qui voit vainqueurs les Safavides de Perse, un soldat chinois du début du XIXe siècle, une allégorie des victoires des troupes de Catherine II sur les Turcs, les Cosaques et les Tatars, une caricature anglaise soulignant le poids des impôts imposé par William Pitt le jeune afin de financer la guerre, une scène de hara-kiri par un artiste japonais.   

D’autres images bien connues et très significatives sont heureusement reprises comme celle du dragon forçant un huguenot français à se convertir ou une gravure de Jacques Calot montrant les malheurs de la guerre en Lorraine au début du XVIIe siècle et encore le Massacre de la Saint-Barthélémy de François Dubois qui a lui-même échappé aux massacres qui se sont produits à Paris le 24 août 1572. On là de plus, par exemple, un tableau représentant la signature le 24 octobre 1648 du Traité de Westphalie, sans compter la bataille des Pyramides représentée par Louis-François Lejeune.   

Ce livre s’intéresse aux pratiques guerrières sur nombre de continents. La période, qui va du XVe au XIXe siècle, se caractérise par la modernisation des armements ; elle débute d’ailleurs avec  l’apparition de l’usage des armes à feu tels que l’arquebuse (une première attestation de celle-ci remonte à 1364 pour Milan) et la bombarde (déjà présente en 1356 lors de la bataille de Crécy). Durant cette même période, il y a des tentatives en occident de civiliser les conflits, on parle de "guerre en dentelles" au XVIIIe siècle, apparaît la Croix-Rouge et s'observe le développent les mouvements pacifistes (le premier prix Nobel de la paix est d’ailleurs décerné en 1901). Il ne faut pas oublier que ces courants pacifistes se développent c’est parce que c’est l’ensemble de la population de certains pays qui baigne dans un esprit de nationalisme, cette dernière est préparée à prendre les armes en cas de conflit, soit avec la guérilla soit du fait de la généralisation de la conscription.   

Il faut entendre XIXe siècle au sens des historiens universitaires, c’est-à-dire la période qui se clôt en 1914 avec l’usage d’armes produites en masse par les industries. L’ouvrage est divisé en douze parties, comprenant elles-mêmes de deux à quatre chapitres. Ces parties ont pour titre respectivement : La guerre et le territoire XVe-XIXe siècle, La puissance et le nombre XVIe-XIXe siècle, La révolution militaire de l’imprimé XVe-XIXe siècle, La guerre sur mer XVIe- mi-XIXe siècle, Guerre, globalisation et interactions culturelles, Guerre et religion XVIe- mi-XVIIe siècle, La guerre et l’affirmation de l’État moderne XVIe- mi-XVIIe siècle, La société militaire XVIe- mi-XVIIIe siècle, La guerre et la mutation des empires mi-XVIIIe- mi-XIXe siècle, La guerre à l’âge des révolutions libérales et patriotiques XVIIIe, Le temps des guérillas mer XVIIe- mi-XIXe siècle, La guerre des nations XIXe siècle.   

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 434 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :