Ecrire un avis

Cinoche et société

Cinoche et société
L’Harmattan291 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Des questions sociales dans les films à succès ?"

L’ouvrage est sous-titré Les intuitions sociologiques du  cinéma populaire. Si récemment plusieurs études ont été consacrées aux séries télévisées, le cinéma populaire n’a plus guère fait sujet d’attention. Or c’est ce type de productions qui a su rassembler, dans l’hexagone,  un nombre bien plus important de spectateurs que celui d’un épisode de ces séries ; l’auteur reprend les chiffres présentés là https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_plus_gros_succ%C3%A8s_du_box-office_en_France.

 

Jean Latreille va s’attacher à relever certains contenus qui permettent de voir comment est relayé ou n’est pas reprise l’évolution de la société. « Les trois premiers chapitres nous permettront de voir ce qui dans le cinéma populaire parle aux individus d’eux-mêmes, à commencer par leur relations de couples, leur vie familiale et leur désir d’émancipation. Les trois chapitres suivants regrouperont les films qui ont une dimension plus macrosociologique, c’est-à-dire qui mettent en évidence des faits sociaux, comme la nostalgie d’un passé résolu, la représentation du peuple ou les différences sociales. Les deux derniers chapitres évoqueront des films qui posent des questions sur notre avenir social. Tout d’abord à propos des relations homme-nature puis à travers un questionnement aussi vieux que la modernité : celui du désenchantement du monde » (page 35).

 

Environ vingt encadrés, d’une importance d’une ou deux pages permettent certaines focalisations. Relevons le titres de quelques-uns : Les enfants sont-ils des adultes comme les autres, Peut-on être égaux, différents et s’entendre bien, Les déviants et les normaux ne sont pas (toujours) ceux que l’on croit, Anomie et désenchantement du monde : deux réponses à une même interrogation.

 

Pour appuyer ses dires, l’auteur n’hésite pas à renvoyer à des séries comme Un gars ou une fille ou Dr House, voici une partie ce qu’il dit à propos de cette dernière production : « Le succès considérable de  Dr House (…) vient (…) de ce qui se joue sous les yeux du spectateur : un match entre deux mondes opposés, l’un en train de mourir (celui des conventions sociales, incarné par son ami-collègue Wilson), et l’autre en train de naître dans la douleur (celui de l’individualisme désenchanté) »    (page 146).  

Pour connaisseurs Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 330 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :