Ecrire un avis

Gillius la Noire et son secret

Gillius la Noire et son secret
Société des écrivains118 pages
2 critiques de lecteurs

Avis de StephAnie : "Très belle chasse au trésor moyenâgeuse !"

Ce premier livre de M. Béron est prometteur. Il nous emmène au Moyen-âge suivre l'aventure de 2 enfants en pleine chasse au trésor. Très pédagogique, il est très bien adapté au jeune public mais tout le monde peut s'offrir un agréable moment de détente en le lisant. 

à quand le suivant ? 

Pour tous publics Aucune illustration Plan thématique

Note globale :

Par - 1 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Avis de Zaynab : "Proverbe du Hainaut: Plus vieux est le bouc, plus dure est sa corne"

Voici un roman historique pour les jeunes "Gillius la Noire et son secret"  de Martine Béron dont l’action se passe en 1189 aux limites de la  Picardie et du Hainaut. Gillius la noire désigne la partie la plus profonde de la forêt de Gillius. Cet univers fascine et fait peur à trois enfants tant par les êtres mystérieux inconnus qu’ils craignent d’y rencontrer que pas d’autres bien réels comme les charbonniers à la réputation sulfureuse ou les loups.

« Il fait très froid en ce matin de novembre, en l’an de grâce 1189. Odeline et Martin sont partis depuis haute prime . Ils se rendent au château de la Valaudière pour livrer au Seigneur, des draps bien propres que la mère des enfants a nettoyés et brodés aux initiales des châtelains. Le château est situé sur un plateau dont les coteaux rocailleux et arides sont parfois difficiles à escalader. De chaque côté du fort, on trouve deux ruisseaux : le ry des Glaneux et celui de Moiries. » (page 7)

Or le grand-père des enfants Grégoire le Fol avait la certitude qu’existait dans ces bois un trésor peut-être remontant à l’époque de la fin de l’Empire romain et enterré par des Nerviens. Qui les aidera dans leur recherche et que feront-ils de ce trésor lorsqu’ils l’auront trouvé. L’auteur introduit divers personnages dont une sorcière aux qualités médicinales, des moines, Engerran un chevalier qui pourrait partir pour la Troisième croisade (celle de Frédéric Barberousse, Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion).

« C’est ainsi que comme tous les lundis, les enfants rencontrent les moines de l’abbaye voisine qui vont au château porter de la bière au seigneur. Cette bière fabriquée par les moines avec le houblon cultivé dans les houblonnières de Saint-Gilles, est très appréciée par Enguerran de la Valaudière. De loin, Martin entend un bruit grinçant et dit : « Tiens, voilà nos amis les moines ! » Il a reconnu le grincement des grandes roues en bois sur le chemin plein de cailloux. Arrive alors le grand chariot de bois tiré par une mule et chargé de gros tonneaux remplis de bonne bière. » (page 11)

 « Martin qui part au champ avec son père, entend au loin des bruits de chevaux et de tambours. Ce sont les chevaliers qui partent en croisade. (…) En tête, chevauche Engerran, reconnaissable à la croix rouge sur sa tunique. À ses côtés, les seigneurs Régnier et Richard le Grand, Charles d’Artra, Louis de Gages et Foulque de la Sante, ses fidèles amis ». (page 111)

Une page en couleur est consacrée à la vulgarisation de l’héraldique. Le texte se veut à dimension pédagogique, ainsi par la lecture de dialogues entre enfants ou entre un enfant et un adulte ou par de sobres notes de bas de pages, le jeune lecteur se voit expliquer certaines réalités de l’univers médiéval.      

Accessible jeunesse Peu d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 534 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :