Ecrire un avis

Saint-Barthélemy, 2 Tuez-les tous!

Saint-Barthélemy, 2 Tuez-les tous!
Les Arènes BD 56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "1569 année plus dramatique que érotique"

Saint Barthélemy, est un des douze apôtres ; c’est le premier martyr en Arménie et il aurait été écorché vif, crucifié et décapité selon la tradition.  Quelle belle commémoration de ce saint les partisans du duc de Guise réalisent-ils le 24 août 1572 en massacrant la plupart des parisiens protestants et un certain nombre de seigneurs de province parpaillots venus pour le mariage entre Henri de Bourbon (le futur Henri IV et Marguerite la sœur du roi Charles IX.

Notre héros le seigneur calviniste Élie de Sauveterre en Gascogne est devenu un proche de Henri de Bourbon et lors de sa propre venue à dans la capitale, il va retrouver celui qui a enlevé son frère et sa sœur puis ces deux derniers. Ces retrouvailles avec ce frère Clément complètement fanatisé, devenu une marionnette aux mains du duc de Guise, ne se font pas dans la concorde.    

Ce deuxième tome présente une forte dimension de violence et on retiendra ces paroles d’un prêcheur qui s’est fait chef de la populace :

« L'hérétique a mérité sa peine puisqu'il vole les âmes qui appartiennent à Dieu ! Que chacun tue son frère, son ami ou son prochain s'il a blasphémé le nom du seigneur ! »

Tous les grands acteurs historiques de la période apparaissent et pour cette période, à côté d’un roi ébranlé psychiquement par ce massacre qu’il a plus ou moins voulu ainsi que part la mort tragique de son père Henri II dans un tournoi, son meutrier involontaire est un des rares protestats présents dans la capitale à échapper au massacre, comme cela est rappelé dans cet album. Le duc d’Anjou (futur Henri III) est présenté très complice avec le duc de Guise. En 1588, Henri III le fera assassiner mais six mois plus tard en vengeant cette mort, le moine Clément devient le premier régicide français depuis  l’arrivée au pouvoir des Capétiens.

Cet album est porté par des représentations  fort pertinentes de ce que pouvait être l’urbanisme parisien à la fin du XVIe siècle ; tant les intérieurs du Louvre et de maisons plus banales que les rues et rives de la Seine sont très travaillés. 

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 487 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :