Ecrire un avis

Le chien d'or Nicolas Jacquin Philibert 1702-1748

Le chien d'or Nicolas Jacquin Philibert 1702-1748
Septentrion200 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "La veuve avait du chien, ça s'est sûr"

Cet ouvrage présente la qualité d'offrir un index des noms de lieux et de personnes. Nicolas Jacquin est né en 1702 à Montigny-les-Bains en Lorraine ducale (près de Neufchâteau) et mort assassiné, en 1748 au Canada, par Pierre Legardeur de Repentigny. Il est connu outre-Atlantique comme Nicolas Philibert.

Sa famille est d'origine franc-comtoise; il perd son père à quinze ans, ce dernier fut, selon les périodes, boulanger ou forgeron. Il s'embarque à La Rochelle en 1729 il devient maître d'hôtel de Hermann, évêque de la Belle Province de 1728 à 1735. On laissera le soin au lecteur de découvrir comment il va progressivement s'enrichir dans le commerce. Sa mort frappa l'ensemble des Canadiens français de l'époque et la cause de celle-ci est liée au viol de l'une de ses filles.

Après son décès divers éléments légendaires enrichirent le destin d'un homme là pour rappeler que ce ne sont pas seulement les provinces côtières du royaume de France (le Poitou en particulier) qui fournirent des immigrants francophones au Canada, Nicolas Jacquin était un sujet du Saint-Empire romain germanique. On est heureusement surpris par le sérieux et l'ampleur des recherches historiques qui ont été nécessaires pour livrer un aussi agréable contenu.

Le roman "The Chien d'or/The Golden Dog: a legend of Quebec" de William Kirby publié en 1877, est en ligne en français ici
http://eco.canadiana.ca/view/oocihm.07987/5?r=0&s=1

Pour connaisseurs Peu d'illustrations Plan chronologique

Adam Craponne

Note globale :

Par - 679 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :