Ecrire un avis

Le sixième dalaï-lama

Le sixième dalaï-lama
Fei 112 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Grue blanche, prête-moi tes ailes (sixième dalaï-lama)"

Il s’agit du premier tome d’un tryptique déjà publié en Chine, il y a quelque temps.  Ce récit est notablement romancé pour la période de l’enfance du sixième dalaï-lama, sujet de cet album. En1682, le cinquième dalaï-lama meurt à 65 ans, avant la fin de la construction du palais Potala dont il avait confié la construction à Sangyé Gyatso qui dissimule pendant 12 ans la nouvelle de sa mort en 1682, afin de s'arroger son pouvoir (pour les audiences un sosie fait l’affaire).

Le régent  fait chercher par deux moines en 1685 un enfant qui reconnaîtrait les objets appartenant au précédent dalaï-lama, ce serait en 1688 qu'il trouve la bonne personne à considérer comme la réincarnation du dalaï-lama, née en 1683 (dans un village aujourd’hui en Inde, proche de la frontière avec le Bouthan). Cet enfant vit avec sa mère dans un monastère d’un village non loin du Potala. À l'âge de 14 ans passés, en 1697 le jeune homme fut intronisé comme cinquième dalaï-lama, toutefois en 1701 le souverain du Tibet (vassal de l’empereur mandchou de Chine) tue le régent et cela entraîne une progressive renonciation du sixième dalaï-lama à l’avenir qui lui était promis, ceci poussé par la volonté des Chinois de voir un nouveau dalaï-lama proche de leurs intérêts. Ceci pour un résumé simplifié de ce que les historiens nous affirment.

Dans la BD l’action se déroule en 1694, année où Kangxi apprend la mort du cinquième dalaï-lama et des moines tibétains dont le régent aurait pris la tête, découvriraient la réincarnation de celui-ci Lobsang Rinchen. Le récit de la fiction nous montre Lobsang Rinchen se faisant comprendre d’un ours, ayant pour compagnon un jeune renard et ayant une amie très chère Makye Ame, fille du seigneur local.

Un enchaînement de circonstances va amener dans un second temps le héros à accepter de rejoindre le Potala pour jouer le rôle que les deux moines attendaient de lui. Makye Anne et Lobsang Rinchen sont profondément blessés à l’idée qu’ils ne pourront pas vivre leur amour. On devine que les tomes suivants nous montreront leur vie en parallèle et que de nouvelles occasions les amèneront à se revoir. L’amour de l’un pour l’autre pourrait servir d’explication au renoncement, mais à moins que le scénariste nous invente une mystérieuse disparition au lieu d’un décès en 1706 du sixième dalaï-lama, cet amour doit rester éphémère. Toutefois le scénariste peut aussi reprendre certaines légendes qui lui prêtent vie au-delà de cette dernière date.

La qualité de cet album doit beaucoup au graphisme tant par une mise en page dynamique avec un constant renouvellement de la disposition des vignettes sur une page que par un style personnel d’un trait qui se réfère plutôt au manga (mais avec des visages correspondant à l’âge des personnages) et des couleurs un peu vintage. Ce premier volume est pour tout public, le jeune lecteur s’attachera vraisemblablement plus aux vignettes mettant en scène le héros avec des animaux et sera captivé par le fait que ce dernier doit sauver son père d’une accusation de sorcellerie.  

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 385 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :