Ecrire un avis

Chante, Luna

Chante, Luna
Gallimard jeunesse272 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Chanter par des temps pareils relevait du défi ou de l'inconscience"

Notre titre est tiré d'une phrase de l'ouvrage. Ce dernier était paru la première fois en 2004. Le récit a pour narratrice Luna, il démarre en 1937 et cherche à comprendre pourquoi certains juifs polonais émigrent en particulier vers la France. C’est une perspective que son père refuse. On arrive à l’été 1938 une période, où l’héroïne âgée de douze ans, vient de réussir le concours d’entrée à la chorale de la radio polonaise. Elle prend conscience une fois de plus des problèmes que les israélites connaissent dans certains pays lorsque son professeur de chant lui suggère d’aller étudier le chant à Vienne. Son père doit l’informer sur les conséquences de l’Anschluss.    

On sait que le 1er septembre 1939 l’Allemagne attaque la Pologne et que le 17 du même mois l’URSS fait de même. Tous les juifs de la capitale vont devoir rejoindre le ghetto, y compris Luna et sa famille. Nous serons évoquées les conditions de vie et de l’insurrection en avril et mai 1943. L’héroïne fait partie du petit groupe des survivants mais l’aide capitale, qu’elle reçoit en cette période, lui est donnée par un soldat allemand musicien et pas par un Polonais. Son violon et sa voix lui ont permis, en certaines circonstances, d’échapper à certains dangers.

Cette photo, l'une des plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale, est absente de l'ouvrage. Elle a été pris, lors de l'Insurrection du ghetto de Varsovie, par un photographe allemand dans un but de propagande.

Dans l’épilogue, où l’action est censée se dérouler en 1954 aux USA,  Luna écrit :

« J’ai écrit ce livre pour toi, ma fille chérie, pour que tu saches non l’horreur, mais la vie, non le désespoir, mais la force mystérieuse qui nous habite tous, pourvu que nous vivions et que nous le sachions. Je n’écris pas pour te raconter le pire, d’autres le feront, il y aura des dizaines de livres sur le ghetto de Varsovie. J’écris pour te donner la mesure exacte de l’espoir, parce que bientôt l’enfance commencera à s’éloigner et que bientôt tu pourras comprendre.»  (page 280)

Voici un récit fictionnel très bien rédigé pour permettre à des adolescents d’aborder un des aspects de la Shoah. Il est à noter que cet ouvrage a reçu quinze prix littéraires dont certains décernés par des collégiens en personne.     

Accessible jeunesse Aucune illustration

Zaynab

Note globale :

Par - 370 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :