Ecrire un avis

Le grand jeu

Le grand jeu
Albin Michel417 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "Au service du GRU, le service de renseignement militaire de la Russie"

Alors que se déclenche la Première Guerre mondiale, Lénine n’est pas à Cracovie (comme nous le dise ses biographes) mais à Novy Targ en Galicie, province autrichienne. Il est arrêté là comme espion russe, mais est relâché peu de semaines après et rejoint Berne. C’est justement dans ce village que Trepper a passé son enfance et on lui doit donc cette révélation à la première page de cet ouvrage. Il fait par ailleurs comprendre qu’en cas de besoin, Lénine ne manquait pas de rappeler que son grand-père maternel, Moshe Blank, était un marchand juif originaire de Volhynie, région polonaise jusqu’en 1795 (aujourd’hui en Ukraine). Ce village comptait environ 6 000 habitants à la naissance de l’auteur en 1904, la moitié d’entre eux étaient juifs. Comme l’explique Trepper, ils portaient pour la  plupart un nom allemand, car les Habsbourg avaient permis aux juifs de prendre un nom germanique afin de pouvoir mieux s’assimiler.

 

Au cours du conflit, les Russes font une percée  aussi, comme nombre de familles juives, l’auteur fuit temporairement à Vienne où il passe deux années. C’est dans cette ville qu’il apprend l’entrée en guerre de l’Italie au côté de la France. Ses deux deux frères sont d’ailleurs mobilisés et rejoignent la front italo-autrichien où l’un d’eux meurt.

 

Alors que  la Galicie, sous domination de l’Autriche-Hongrie, ne connaissait quasiment pas l’antisémitisme, ce dernier poussa dramatiquement dans le nouvel état polonais. En 1924 il part résider en Palestine et adhère au Parti communiste palestinien où se côtoient jusqu’au milieu de la Seconde Guerre mondiale juifs et arabes. En raison de son fort militantisme, il est expulsé en 1930 et vit en France durant deux ans et il reviendra ponctuellement dans l’hexagone au milieu des années 1930. Par ailleurs de 1938 à 1943, il est essentiellement à Bruxelles. Arrêté par les Allemands, il est transféré par eux en France mais parvient à leur fausser compagnie et il reste dans l’hexagone jusqu’en janvier 1945 où il est rappelé en URSS où il est emprisonné dix ans sous prétexte de trahison.

 

Le fait que Trepper ait vécu longuement dans deux pays francophones explique que le livre où il propose de raconter sa vie soit publié en 1975 en français. Il est passé dans l’Histoire en tant  que responsable de l’Orchestre rouge, un réseau d’espionnage soviétique qui notamment a prévenu Moscou de la préparation de l’Opération Barbarossa. Voici la réonse que fit  Joseph Staline, le 20 juin 1941 (deux jours avant l’invasion de l’URSS) : « Je m'étonne qu'un vieux routier du renseignement, comme Trepper, se laisse abuser par la propagande anglaise. Vous pouvez lui répéter mon intime conviction : la guerre à l'est n'éclatera pas avant 1944 ». Quant à Adolf  Hitler, on lui a fait déclarer : « L'Orchestre Rouge a coûté, à l'Allemagne, la vie de deux cent mille soldats ». Ceci est évidemment faux, mais cela montre que  l’Orchestre rouge a produit une perte en coût humain chez la Allemands.  Il est proposé une trentaine de pages de documents en annexe.

 

 

Pour tous publics Quelques illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 162 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :