Ecrire un avis

Mais pour dormir, vous faisiez comment ?

Mais pour dormir, vous faisiez comment ?
L’Harmattan75 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Georges Charpak a sûrement aidé à la réussite au concours d’entrée dans la police d’Ange Ayora en 1946, mais ce dernier aurait préféré être libre quitte à ne pas bénéficier de cette aide"

Aujourd’hui le Lot-et-Garonne est connu pour accueillir à Agen (sa préfecture)  l’école des gardiens de prison  dite l’École nationale d’administration pénitentiaire et ceci depuis l’année 2 000. Pour la période de l’Occupation, le département reste dans l’Histoire pour compter à Villeneuve-sur-Lot (une de ses sous-préfectures) le centre le plus important de détenus politiques de la zone sud  et Ange Ayora en fut son hôte. Il s’agit plus précisément de maison de détention d'Eysses, établie dans les locaux d’une ancienne abbaye bénédictine, par le décret impérial du 16 juin 1808, et qui fonctionne toujours.

La maison de détention d'Eysses (image absente de l'ouvrage)

En février 1944, une mutinerie éclate à l'occasion de la visite de Pascal Fieschi l'inspecteur général des prisons. Les prisonniers détiennent des gardiens et Joseph Schivo le directeur de l’établissement (mariée à une Allemande et par ailleurs membre de la Milice). Toutefois, avec l’entrée de détenus dans la prison revenant d’une corvée avec leur gardien, les autorités à l’extérieur sont prévenus et les GMR (Groupes mobiles de réserve) donnent l’assaut et l’armée allemande est présente par de l’artillerie. Malgré les promesses faites aux prisonniers, qui ont libéré leurs otages, des sévères représailles sont exercés sous la direction de Joseph Darnand.

Remis aux SS avec le détenu Georges Charpak (qui dispensait des leçons de maths et de physique aux détenus), Ange Ayora est envoyé à la gare de Penne (non loin de la prison) puis au camp de Royallieu à Compiègne. Le 2 juillet il prend le train pour Dachau et connaîtra deux autres camps avant de revenir à Dachau le 21 avril 1945. Une semaine plus tard le camp est délivré par les Américains.

L’ouvrage Mais pour dormir, vous faisiez comment ? Moi, Ange Ayora présente des échanges qui ont eu lieu en classe de troisième entre des élèves et Ange Ayora puis, après la mort de ce dernier en 2015, des réactions d’élèves de première en 2017 à l’écoute de son témoignage enregistré. L’épisode de la révolte de la prison d’Eysses est raconté pages 30 et 31 ; l’essentiel des propos portent sur la vie dans les camps de déportation.  

Pour tous publics Peu d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 330 avis déposés - lecteur régulier

390 critiques
10/10/17
La déportation de résistance - Conférence 14 octobre à la mairie de Montreuil
http://www.montreuil.fr/outils/tout-lagenda/agenda/article/journee-detude-deportation-de-resistance/
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :