Ecrire un avis

La guerre Iran-Irak 1980-1988

La guerre Iran-Irak 1980-1988
Tempus/Perrin 896 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "La Première Guerre du golfe"

Rappelons que la Deuxième Guerre du golfe a eu lieu en 1991 et la troisième entre 2003-2011. La guerre Iran-Irak 1980-1988  de Pierre Razoux a connu une première parution en 2013. Ceux qui ont été adultes dans les années 1980 ont vécu ce conflit à travers quelques images : les pétroliers coulés, les enfants soldats, les kurdes gazés, des bombardements de villes comme en Europe durant la Seconde Guerre mondiale et même des tranchées qui rappelaient la Première Guerre mondiale.

Ce premier coup de poker de Saddam Hussein ne fut pas plus une réussite que celui qui l’amena à envahir le Koweït dix ans plus tard. Du moins durant ce conflit bénéficia-t-il de l’appui de la plupart des pays arabes, du bloc soviétique et des pays occidentaux qui le voyaient gêner un Iran qui promettait de répandre une révolution islamique dans le Moyen-Orient. L’Irak ne bénéficie qu’un débouché maritime limité et un des enjeux était de l’élargir en faisant passer la frontière non au milieu du Chatt el-Arab (delta commun entre le Tigre et l’Euphrate) mais sur sa rive droite, voire d’occuper en prolongement l’Arabistan ou Khouzistan.

Le chef de l’état irakien pense que les importantes purges menées au sein des forces armées par Khomeini ont considérablement affaibli le potentiel militaire et défensif du pays et il attaque avec succès le 22 septembre 1980. La bataille pour la libération de Khorramshahr (en Khouzistan)  a constitué un tournant dans ce conflit et l’Iran célèbre officiellement chaque année cette victoire du 24 mai 1982. Cette ville, majoritairement peuplée d’Arabophones, avait été occupée plus de dix-huit mois par les Irakiens ; sa chute se traduit par 19 000 prisonniers irakiens, des exécutions d’officiers généraux par Saddam Hussein et par une proposition de cessez-le-feu par ce dernier suivi d’un repli sur les frontières reconnues de l’Irak (en gardant toutefois quelques crêtes).

Toutefois Rafsandjani et Khatami conseillent à l’ayatollah Khomeiny de continuer les combats pour obtenir la chute de Saddam Hussein et en plein Ramadan le 13 juillet 1982 s’ouvre une offensive iranienne, marquée en particulier par une bataille de chars. La guerre continue pendant six ans encore avec des alternances de succès ponctuels dans les deux camps. On découvre l’importance des coûts humains et financiers pour un retour au statut-quo.      

Pierre Razoux, en consultant  les enregistrements des réunions entre Saddam Hussein et ses généraux, récupérées par les Américains, donne une nouvelle vision du conflit. De nombreuses dossiers touchant les USA et la France ont été générés par cette guerre, l’on songe à l’Irangate, aux affaires Luchaire et Gordji, aux attentats en France et aux enlèvements au Liban. Il est impossible de comprendre la situation actuelle au Liban, en Syrie, en Irak et dans la péninsule arabique sans connaître les enjeux et les étapes de cette Première Guerre du Golfe.

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 271 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Iran .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :