Ecrire un avis

Le reporter et ses fictions: Poétique historique d’un imaginaire

Le reporter et ses fictions: Poétique historique d’un imaginaire
Presses universitaires de Limoges 587 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Le reporter en fiction peut même ne jamais écrire une seule ligne, à l’exemple de Tintin"

Avec le développement de la presse, des moyens de transport et des espaces ouverts à l’homme occidental, apparaît un nouveau type de journaliste à savoir le reporter. Toute un univers fictionnel en matière de nouvelles, de romans ou de films s’empare de cette figure.

La première partie s’attache à rapporter des exemples d’expériences réellement vécues par des reporters et les textes qu’ils en tirent. En cette matière en 1905 à Port-Arthur, pour rendre compte de la Guerre russo-japonaise, des reporters de nombreux pays se croisent et il est commenté la correspondance de Ludovic Nadeau pour Le Journal. Dès le début de la Première guerre mondiale, l’armée anglaise acceptera des reportes sur le front qu’elle tient, mais il faudra attendre 1917 pour que l’armée française fasse de même comme l’explique l’ouvrage Sous le brassard vert: douze journalistes dans la Grande Guerre.

Le reportage ne concerne pas seulement un espace lointain, en guerre ou en paix, il évoque parfois des vies dans des lieux proches de celui où vit le lecteur et  peut dans ce cadre avoir une dimension sociale. On sait que dès le tout début du XXe siècle se crée un syndicat des Journalistes du mouvement social, cet univers professionnel a d’ailleurs été évoqué par Sandrine Lévêque dans Les journalistes sociaux, un ouvrage paru aux PUR en 2000. D’après l’auteure c’est autour de 1930 que l’on trouve le plus de reportages autour des gens du milieu. Albert Londres publie d’ailleurs son documentaire sur le bagne à cette époque.

La deuxième partie est consacrée au traitement qu’il est fait du reporter dans les fictions. On compte là trois chapitres. On commence par celui intitulé "Scénarios fictionnels : premiers types" avec pour points : Un héros malheureux du roman de mœurs journalistiques, Du tragique au comique. Le reporter type de personnages de microfictions, Un personnage secondaire du roman populaire. On suit avec "Scénarios fictionnels : héros, du roman à l’écran" thème illustré par les trois réflexions suivantes : Le héros du roman populaire, Autour du reporter : figurations journalistiques, axiologiques et intertextes et Le reporter au cinéma. Le dernier chapitre se nomme "Postures médiatiques allographes" et est composé de ces questions-là : Le reporter interviewé, L’iconographie éditoriale : l’invention d’une poétique du sensationnel, Le reportage-évènement, entre allographie et autographie. On apprécie les nombreuses illustrations qui montrent dans leur travail de journalistes des reporters français célèbres.         

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 265 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :