Ecrire un avis

Il était une fois: Orphée et la force du chant

Il était une fois: Orphée et la force du chant
Belize 32 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Orphée poussa des cris d'orfraie"

"Il était une fois : Orphée et la force du chant", avec un texte de Laurent Bègue et des illustrations de Patrick Le Borgne est paru chez Belize en 2015, il compte 32 pages. Voici un album qui met, à la portée des jeunes enfants,  avec fidélité mais en plus originalité la légende d’Orphée et Eurydice.

Le graphisme sort de l'ordinaire par les couleurs et les décors où la géométrie tient une certaine place. On a une bonne unité du texte sur chaque page, avec parfois une fin qui amène le suspens.

Des précisions comme celle que la mère d’Orphée était Calliope, la muse de la poésie est bien appréciée. Cela donne un début de récit qui se présente ainsi :

«  Il était une fois un jeune et talentueux musicien nommé Orphée. Sa mère Calliope était la muse de la poésie ; Il était entouré de huit autres muses, toutes filles du dieu Zeus, qui lui apprirent très tôt le chant, la danse et la musique. » (page 2)  

Un des nœuds de l’intrigue se joue là :

« Les jeunes époux savouraient leur bonheur. Hélas, alors qu’Eurydice dansait dans un pré avec ses amies, elle fut mordue au talon par un serpent. Alerté par le cri de ses compagnes, Orphée accourut à son secours… Quand il vit Eurydice, le visage pâle, gisant sans vie dans l’herbe tendre, il essaya de la ranimer. En vain. La morsure du serpent avait été mortelle… » (page 12)  

L'explication des raisons pour lesquelles Orphée se retourne vers Eurycide n'est pas orthodoxe mais a l'avantage de bien être compréhensible par les enfants :

« La sortie était proche. Mais Eurycide trébucha et poussa un petit cri. Oubliant la consigne d’Hadès, Orphée se retourna. Il la vit et, à cet instant, elle disparut à tout jamais dans les ténèbres ». (page 28)

Rappelons qu’Orphée a eu l’autorisation d’aller chercher Eurycide aux enfers et qu’il ne réussira que s’il tient sa promesse de ne pas se retourner pendant tour le voyage dans cet univers. J'ai bien aimé la fin qui parle directement au lecteur de la musique en général :

« Même s’il ne put ramener Eurydice à la vie, la musique et le chant aidèrent Orphée à surmonter bien des épreuves…Toi aussi, un jour peut-être, tu joueras d’un instrument de musique ou tu chanteras…Tu pourras exprimer tes sentiments, émouvoir ceux qui t’écouteront ou tu seras ému quand tu entendras une belle mélodie. Alors, tu te souviendras de l’histoire d’Orphée… »

On comparera le contenu de "Il était une fois : Orphée et la force du chant" avec d’autres albums présentant cette histoire mythologique comme "Orphée et la morsure du serpent" d’Yvan Pommaux ou le texte Orphée et Eurycide dans "Les Métamorphoses d’Ovide".

coup de coeur !

Accessible jeunesse Beaucoup d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 526 avis déposés - lectrice régulière

256 critiques
05/12/15
Le Testament d'Orphée, film de et avec Jean Cocteau et comme autres comédiens Jean Marais et Maria Casarès.
Vendredi 11 décembre - 14h
Grand Palais
Avenue Winston-Churchill
75008 Paris
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :