Ecrire un avis

Deux cent locutions comparatives du persan

Deux cent locutions comparatives du persan
L'Harmattan109 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Comme le chien de Hassan Daleh"

"Comme le chien de Hassan Daleh" renvoie à une personne qui fourre son nez partout, Hassan Daleh fut d'ailleurs le pseudonnyme adopté par l'homme de lettres Debxoda lorsqu'il milita pour une monarchie constitutionnelle.

L’auteure a réuni là des expressions (les présentant en écriture arabe et en indications phonétiques en lettres latines) qui renvoient à l’univers culturel perse et en particulier à des évènements historiques ainsi qu’à des personnages qui ont vécu dans l’espace iranien ou sont liés soit à la littérature, soit à la mythologie soit à l’univers religieux des peuples qui ont habité là.  

Ainsi voyons la phrase :

« Il se met à bouillonner une fois par an, comme le sang de Siâvoch »

Elle signifie que quelqu’un rumine régulièrement de vielles rancunes et est une allusion à un héros fils d’un des rois de la dynastie keyanide qui mourut assassiné sur ordre d’Afrâsiâb  roi de Turan et fut vengé par son fils Keyxosro. La célébration du deuil de Siâvoch persiste dans certaines régions encore aujourd’hui. On est là dans l’univers Shâh Nâmeh ou Chah nameh ou encore Shâhnâmeh (Livre des rois), un poème épique retraçant l'histoire de l'Iran depuis la création du monde jusqu'à l'entrée du pays dans l’univers musulman. Ce texte en vers a été écrit vers l’an 1 000 par le poète Ferdowski. Le texte du Shâh Nâmeh fut traduit en arabe et en turc, il occupe aujourd’hui une bonne place dans la culture de l’Iran et de pays voisins de celui-ci.  

On relève aussi l’expression :

« comme le café quajari »

Il s’agit là une allusion au fait que certains souverains de la dynastie qajar (ou kadjar), qui régna sur le pays entre 1786 et 1925, avait fait empoisonner des personnages qui leur étaient hostiles en faisant ajouter du cyanure dans le café de ces derniers. Aujourd’hui ces termes désignent une affaire qui se révèle dangereuse ou qui laissera des traces de frustration.  

On apprécie l’index des thèmes et celui des personnages.              

Pour connaisseurs Aucune illustration

Alexandre

Note globale :

Par - 343 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Iran .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :