Ecrire un avis

Nouvelle vague: Essai critique d’un mythe cinématographique

Nouvelle vague: Essai critique d’un mythe cinématographique
L’Harmattan 340 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Nouveau Roman, Nouvelle Vague, Nouveau riches (Michel Audiard)"

Michel Audiard était un scénariste populaire, particulièrement honni par les jeunes cinéastes de la Nouvelle Vague. Il est d’ailleurs intéressant, en prolongement, de se rappeler que le projet du Premier ministre Jacques Chaban-Delmas (en fonction de 1969 à 1972) s’appelle la Nouvelle société.

La Nouvelle Vague est une école du cinéma français qui apparaît à la fin des années 1950 et il est en lien avec le changement progressif de la société française qui d’ailleurs se voit doté d’un ministère de la culture qui favorise modestement mais sûrement l'accès à la réalisation des jeunes cinéastes de ce courant. Il y a ici le désir de tourner des films en phase avec des problèmes sociaux actuels et plus sur un lieu qu’en studio, de plus il y a une recherche d'expérimentation. Ces œuvres pouvaient délivrer un message ironique, faire référence à certaines productions cinématographiques et permettre plusieurs lectures.

Ce qualificatif se trouve pour la première fois mentionnée dans un article, d’un numéro de l’hebdomadaire L’Express de la fin de l’année 1957, signé Françoise Giroud. Ce mouvement rassemble des réalisateurs qui ont tourné leurs premiers longs métrages à cette période. Les plus connus sont François Truffaut, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, Eric Rohmer, Jacques Rivette et Alain Resnais. Nombre d’entre eux sont critiques pour la revue Les Cahiers du Cinéma qui est apparue en 1951. C’est pourquoi une dizaine de pages est consacrée à ce périodique dans un premier chapitre intitulé "Les jeunes Turcs".

Le second chapitre traite des caractéristiques de ce cinéma, consacrant en particulier un point à l’influence du cinéma soviétique de l’époque. La dernière partie interroge sur la portée idéologique de cette Nouvelle Vague, plutôt porteuse d’un esprit en lien avec un libéralisme économique porteur de la société de consommation ou d’un sentiment de révolte. En fait ce cinéma a permis en partie d’asseoir un univers en pleine expansion, celui des professionnels de la culture (dans toutes les dimensions de celle-ci).  

Pour tous publics Aucune illustration

Ernest

Note globale :

Par - 218 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :