Ecrire un avis

Léonard de Vinci. Réflexions sur l’esthétique léonardienne.

Léonard de Vinci. Réflexions sur l’esthétique léonardienne.
In fine 186 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "La Joconde premier tableau surréaliste?"

Les liens entre l’art et la science, on peut vraisemblablement se les poser en commençant chronologiquement par l’œuvre de Léonard de Vinci. Voilà un homme de la Renaissance qui a une vision esthétique de la science et une perception scientifique de l’esthétique ; ceci dans une perspective d’excellence.

Fin observateur de la Nature et du physique des humains, il a tenu compte de ses connaissances sur les volumes, la lumière et les couleurs dans ces tableaux ainsi que des croyances religieuses qui étaient les siennes.  Contrairement aux autres livres de cet éditeur, celui-ci est sans illustrations ; il est donc recommandé d’avoir trouvé par soi-même sous les yeux la reproduction de l’œuvre évoquée. Voici la table de matière de l’ouvrage :

Le contexte culturel et scientifique

I. LA PEINTURE EN TANT QUE SCIENCE
La pittura è cosa mentale
– Le rôle des mathématiques dans l’expérimentation
– Le beau : une réalité perfectionnée et ses limites
Le Paragone des arts
– Peinture/Poésie
– Peinture/Musique
– Peinture/Sculpture
L’œil, fenêtre de l’âme et miroir de la perspectiva
– Anatomie du crâne pour localiser l’âme
– Physiologie de l’œil pour définir le parcours des impressions visuelles : le rôle de la camera oscura

II. LES PERSPECTIVES DE LÉONARD
Léonard et la perspective albertienne ou perspectiva artificialis
– Les théories de l’intromission et de l’émission dans l’acte visuel
– Rayons et pyramides visuelles
– L’optique géométrique au fondement de la perspective artificielle
Le cas de la perspective curviligne ou synthétique
– Parallèles entre la mobilité du point, de la ligne et de l’œil
– La diminution des grandeurs visuelles en fonction de l’angle visuel
– Les déformations latérales causées par l’angle visuel : le cas de l’anamorphose
Léonard et la perspective aérienne ou atmosphérique
– Les composantes de l’atmosphère
– Parallèles entre atmosphère et camera oscura
– L’atmosphère prouve que l’œil ne connaît les limites d’aucun objet dans le lointain
– Les couleurs de l’atmosphère

III. À LA RECHERCHE DE L’ÉCLAIRAGE IDÉAL
La dialectique de l’ombre et de la lumière
– Le chiaroscuro
– Le sfumato

Les incidences de la lumière et de l’ombre sur la couleur et les reflets
– De la vraie couleur
I riflessi, i lustri
La lumière particulière contre la lumière universelle
– Réactions de la pupille sous l’action de la lumière
– Parallèles entre pupille et atelier pour explorer le crépuscule
– Lumière particulière, lumière universelle ou lumière composée ?

La peinture élevée au rang des sciences

Les manuscrits de Léonard de Vinci

Pour connaisseurs Aucune illustration

Ernest

Note globale :

Par - 256 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :