Ecrire un avis

La fille de Napoléon

La fille de Napoléon
Les Arènes249 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Attention un père peut en cacher un autre"

Napoléon eut plusieurs enfants illégitimes dont il connaissait l’existence. Il semblerait qu’il ignora tout de la naissance et vie du premier d’entre eux. Il s’agit d’une fille née le 22 août 1795 à Arnay-sur-Arnoux (aujourd’hui  Arnay-le-Duc) entre Autun et Dijon ; une cité où est également né Claude Testot-Ferry, baron d’Empire.

 

Il est vrai que la mère de sa fille, nommée Antoinette Cattin (ou Cotin)  vivait de ses charmes. Où eut lieu la rencontre de cette dernière avec Napoléon ? Au moment de la conception présumée, l’automne 1794, Bonaparte est dans les Alpes-Maritimes. Louis-Marie Turreau (connu pour son action durant les Guerres de Vendée) épouse, probablement en 1786, Louise Caillou et il semblerait qu'il soit accompagné de cette dernière mais également également de la demoiselle Cattin lorsqu'il rencontre Bonaparte près de Nice. Dans la soirée du 9 mars 1796, Joséphine et Napoléon se marient civilement mais ils se sont rencontrés ponctuellement en octobre 1795.

 

Que devint Charlotte par la suite, née Chapuis car Antoinette Cattin avait épousé un moine défroqué entre temps. En fait Charlotte se maria et un de ses enfants fut maire, à la fin du XIXe siècle, de Champagnole dans le Jura. Républicain modéré, ce dernier offrit à cette dernière ville l’électricité en 1892, ce qui fit de cette commune, d’alors un peu plus de 3 700 habitants, une des premières en France à voir disparaître les lampes à pétrole.

 

L’enquête menée par Bruno Fuligni est pleine de chausse-trappes et se lit comme une recherche de quête de sens dans un univers très riche en évènements. On retiendra ce passage, où l’auteur reconstitue une scène plausible :

« Mais, rassemblant ses forces, au moment où elle sentait toute pétulance la déserter à jamais, Antoinette Cattin prit la main de Charlotte et lui confia, de la manière la plus convenable qu'elle put, le secret de sa naissance.
- Ton père... Ce n'était pas Chappuis, bien sûr... Mais un officier corse que j'ai bien connu à Auxonne... On l'appelait Buonaparte à l'époque... Il a fait son chemin depuis, il est devenu l'Empereur ! Tu es sa fille, Charlotte... Ma princesse Charlotte... »

 

idé cadeau

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 385 avis déposés - lecteur régulier

452 critiques
13/05/21
Des bijoux de la fille adoptive de Napoléon vendus 1,4 million d'euros à Genève
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/des-bijoux-de-la-fille-de-napoleon-vendus-1-4-million-d-euros-a-geneve-20210512
452 critiques
16/07/21
Sarthe. Une petite-fille de Napoléon repose au cimetière de Lhomme

Une petite-fille issue de l’union de l’empereur avec la comtesse Walewska repose au cimetière de Lhomme. Ses descendants résident toujours au château de la Poterie.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/sarthe-une-petite-fille-de-napoleon-repose-au-cimetiere-de-lhomme-31ba31f2-e57c-11eb-9bb6-04bdada979a6
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :