Ecrire un avis

Les maîtres saintiers, Les sanglots de plomb, 1815

Les maîtres saintiers, Les sanglots de plomb, 1815
Glénat, 2016. 48 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Pour qui sonne le glas ?"

Une partie de l’action continue à se dérouler à Châtellerault (au nord de la Vienne)  ou non loin de là à Marcilly dans l’Indre-et-Loire mais aussi à Montmorillon (au sud de la Vienne)  où notre antihéros Étienne Rochebrune pourrait bien retrouver amnésique son frère François qu’il avait pensé avoir tué en 1788. Le récit fait donc un clin d’œil au mythe d’Abel et de Caïn.

On est en pleine période des Cent jours et l’urgence est plus à utiliser le bronze pour fabriquer des canons que pour fondre des cloches même si Étienne Rochebrune s’est engagé à fournir de nouvelles cloches à la collégiale d’Avallon. Un mystérieux texte relevé en 1788 par François sur les cloches de Châtellerault pourrait bien révéler un secret concernant la venue de la mère de Jésus dans les îles britanniques. D’où le titre du prochain épisode Bénie entre toutes les femmes, 1884. Le graphisme est très sophistiqué grâce à un subtil alliage du trait et des couleurs.  

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 479 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Restauration et Second Empire (1814-1870) :