Ecrire un avis

Les maîtres saintiers, 3 Bénie entre toutes les femmes 1884

Les maîtres saintiers, 3 Bénie entre toutes les femmes 1884
Glénat48 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Et la cousine Beth, elle a été honorée par qui? Seul Balzac le sait…"

Châtellerault est une ville qui compte une célèbre cloche (de 2 600 kg), fondue en 1894 dans les fonderies Orlow à Saint-Petersbourg ; elle est arrivée le 18 mars 1897 à la gare de Châtellerault afin de remercier le curé de la paroisse de Châteauneuf (quartier ouvrier de cette sous-préfecture de la Vienne) pour l’accueil qu’il fit à la délégation militaire russe venue superviser la fabrication de milliers de fusil destinés à l’armée de leur pays. Toutefois ce n’est pas Alexandre III qui a eu l’idée du cadeau mais son fils Nicolas II qui gouverne la Russie à partir du 2 novembre 1884, aussi la cloche porte le nom de ces deux tsars ainsi que des présidents Félix Faure et Sadi-Carnot. On devrait évoquer cela selon nous dans le quatrième et dernier tome dont l’action se déroulera pour l’essentiel durant la Première Guerre mondiale.      

Avec cette série Les maîtres saintiers, on suit les aventures d’une famille de fabricants et réparateurs de cloches de Châtellerault depuis 1788 et on se retrouve cette fois-ci quasiment un siècle plus tard. En 1884, pour célébrer le centenaire de leur indépendance les États-Unis se voient offrir par la France non seulement la statue de la liberté (ceci est donc l’occasion de rencontrer Bartholdi et de surcroît Jules Verne) mais aussi une énorme cloche de 200 tonnes et de plus de 6 mètres de haut. David Rochebrune, né en 1865 et petit-fils du héros que l’on a suivi dans les deux tomes précédents, va s’attacher à réaliser cette dernière pour aider un saintier parisien.

La cloche est réalisée mais plus question de la fournir aux Américains; cependant David Rochebrune a l’occasion de rencontrer dans des circonstances dramatiques le futur Alexandre III présent incognito à Paris. Ce dernier repart en Russie avec la cloche destinée à l’origine aux Américains. Toutefois David Rochebrune part  sur l’île de Man, en ayant appris de son oncle Baptiste des éléments autour du lieu réel de décès d’Élisabeth la mère biologique de Jésus. La Vierge Marie n'aurait fait qu'élever Jésus ...

Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 288 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :