Ecrire un avis

La petite main des Longues Haies

La petite main des Longues Haies
Pôle nord 207 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Clémentine à saisir !"

Cet ouvrage appartient à la collection des Mystères de Roubaix, dont le premier titre est L’écorcheur de Fontenoy. La petite main des longues haies est donc le second volume de cette collection. L’action se déroule donc à Roubaix à la fin du XIXe siècle où Henri Carette un des premiers maires socialistes vient d’être élu, toutefois dix ans après Christophe Thivrier qui était maire guesdiste de Commentry dans l’Allier. Jusqu'à ce qu'elle tombe aux mains d'équipes de droite et du centre en 2001, cette dernière cité bourbonnaise communiquait en tant que "première municipalité socialiste au monde". 

   Cette image est absente du livre

La rue des longues haies abrite à la fois l’imprimerie du journal Le Populaire pour lequel Arnaud Dupin est journaliste et les bureaux du crédit municipal. Nombre d’estaminets y sont installés. L'ouvrage « À bas les Belges ! » de  Bastien Cabot signalait l'importance des nationaux ou enfants de nationaux belges à Roubaix à la Belle  Époque.Le syndicaliste belge Édouard Anseele (qui deviendra deux ans plus tard en 1894 député de Liège) et la tragédienne Sarah Bernhardt sont attendus dans cette ville à la frontière entre la France et la Belgique. De plus Marie-Élodie, fille du banquier du crédit municipal, a été enlevée. Notre journaliste et un jeune pickpocket  Clément vont tenter d’éviter plus d’un drame.  

On a près de vingt pages documentaires tant sur certains aspects de Roubaix que sur les personnalités évoquées.

Pour tous publics Aucune illustration

Alexandre

Note globale :

Par - 361 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :