Ecrire un avis

La banque , tome 5 1882-1914

La banque , tome 5 1882-1914
Dargaud 60 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "La banque est bien agitée à la Belle Époque"

Dans cette période qui approche de la Belle Époque quand elle n’est pas cette période, on suit les membres de la troisième génération de la famille Saint-Hubert engagée dans la banque. Ses membres s’affrontent ou s’allient autour de l’agitation que connaît la Bourse.

On suit la faillite de l’Union générale en 1882 réputée comme une banque catholique de Lyon et en corollaire la montée du Crédit lyonnais. Le résultat des aventures coloniales influence les cours de la Bourse, ainsi voit-on que le désastre de Lang Son en 1885 entraîne non seulement la chute du gouvernement de Jules Ferry mais aussi une énorme baisse des cours de la Bourse. En ces premières années de la IIIe République où peu de gens bénéficient d’une retraite, certains investissent dans les actions du Canal de Panama ; cette opération financière est largement vantée par une presse corrompue. Nombre de Français perdront leurs économies  et plusieurs députés ou sénateurs (dont Clemenceau) leur siège lorsque le scandale éclatera.

Le récit permet aussi de suivre le développement des grands magasins comme le Bon marché ou la construction de la Tour Eiffel. On rencontre le futur peintre Gauguin agent de change au début des années 1880. Des pages documentaires permettent de bien appréhender tout l’univers de référence du récit. Le graphisme porte bien la dramtisation des situations.

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 479 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :