Ecrire un avis

Sur la route de la trace avec Aimé Césaire

Sur la route de la trace avec Aimé Césaire
SQUARE ÉDITEUR192 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Aimé Césaire toujours présent"

Il s’agit d’une nouvelle édition d’un ouvrage paru la première fois vers 2010, elle semble avoir été revue et enrichie par les conséquences de la déclaration de but 2012 du Ministre de l’Intérieur Claude Guéant :

« Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas ».

Serge Letchimy renvoie entre autre à la réponse de Clemenceau au discours en 1885 de Ferry sur les races supérieures.

Jules Ferry :

« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l’esclavage dans l’Amérique centrale, ils n’accomplissaient pas leur devoir d’hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. »

Georges Clemenceau :

« Races supérieures ! Races inférieures ! C’est bientôt dit. Pour ma part, j’en rabats singulièrement depuis que j’ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande, parce que le Français est d’une race inférieure à l’Allemand. Depuis ce temps, je l’avoue, j’y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation et de prononcer : homme ou civilisation inférieure !

L'auteur est né en 1953, c’est un géographe qui a pris des responsabilités au Parti progressiste martiniquais (fondé par Césaire) et est devenu député en 2007. Il a donc bien connu car ce dernier est décédé en 2008. Dans les dernières années de la vie de ce dernier, il l’accompagne assez souvent dans ses promenades en voiture de l’après-midi.

« Pour ses promenades, Césaire disposait de plusieurs circuits auxquels il ne dérogeait jamais. Le tout premier d’entre eux s’effectuait par la route de la Trace jusqu’au Morne-Rouge. (…) Il pouvait aussi prendre la direction du nord par la côte atlantique, parfois jusqu’à Grand-Rivière, se perdant tout du long dans la contemplation de paysages somptueux et surtout des tumultueuses apparitions de l’Océan »

Serge Letchimy écrit :

«Après plus de vingt ans de vie politique, je suis arrivé à la conclusion que nous devons changer de monde (...). Le soubassement de tout-vivre ensemble étant l’économie, il m’est absolument clair que nous devons changer d’économie, et qu’il est de la charge de notre génération d’aborder cette rupture refondatrice. Cette conviction émerge bien sûr de toutes les expériences politiques qui ont été les miennes aujourd’hui, mais j’ai très vite eu le sentiment qu’elle provenait de plus profond. Et de plus loin. (…) J’ai longtemps écouté Aimé Césaire. Il m’a fallu du temps pour me rendre compte que je l’avais entendu».

Il cite régulièrement Aimé Césaire sur de nombreux sujets, tous en rapport avec la Martinique essentiellement des points de vue de son action politique et de son œuvre d’écrivain. Il en ressort l’image d’un Aimé Césaire qui fait le point sur ses actions et ses combats, revendiquant ses renoncements.

Il est à noter que pour les élèves du secondaire, il existe deux très bons ouvrages de vulgarisation autour de notre personnage "Aimé Césaire, le nègre indélébile" d’Yves Pinguilly et Aimé Césaire, un volcan nommé poésie de Bruno Doucey et Christian Epanya.

Pour tous publics Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 690 avis déposés - lecteur régulier

690 critiques
30/05/17
Le Musée de l’Homme interroge la construction du racisme jusqu’au 8 janvier 2018
http://la1ere.francetvinfo.fr/musee-homme-interroge-construction-du-racisme-478407.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie XXe siècle :