Ecrire un avis

Pablo : le Paris de Picasso

Pablo : le Paris de Picasso
Dargaud128 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Quand Picasso était un peu pique-assiette, Paris était picaresque"

Alors que le musée Picasso a été réouvert en octobre 2014, une série de BD "Pablo" a débuté en 2012, elle en est à son quatrième tome et il ne serait pas étonnant qu’elle tourne autour de dix volumes. Ici la scénariste habituelle Julie Birmant s’est fait aidée pour le texte de Neville Rowley, les illustrations pour ce qui est des dessins sont toujours de Clément Oubrerie. En fait à côté de la reprise de vignettes de la série (souvent très agrandies), on trouve des documents d’époque (photographies et affiches essentiellement). On est donc dans l’ouvrage historique, même si finalement on a environ cent images de BD qui sont reprises.

"Pablo : le Paris de Picasso" est un livre documentaire qui nous dresse le portrait de certains quartiers de Paris vers 1900. On a, rive droite, un ensemble autour de Montmartre et de la gare Saint-Lazare, rive gauche Saint-Germain-des-Prés et le Luxembourg et en alternance sur les deux rives de la Seine une unité qui part de la gare d’Orsay et atteint la tour Eiffel et le Trocadéro. La visite se fait sous l’angle des peintres qui y vivent et lieux qui exposent ou vendent leurs productions et si le Paris touristique de l’époque n’est pas absent, on ne se limite donc pas à cette vision. On rencontre divers personnages du monde artistique et littéraire comme Max Jacob (entre autre page 33),

Guillaume Apollinaire (en particulier sur une double-page 88-89 avec Picasso et le critique Félix Fénéon) ou le peintre fauve puis cubiste Maurice de Vlaminck (page 75). Il y a un index des personnalités citées dans le texte principal, ce qui veut dire que leur dessin (s’il existe) est la plupart du temps présent ailleurs dans la légende de l’iconographie (ainsi de Vaminck est donné page 98, alors qu’il croqué ailleurs comme on vient de le voir) ou qu’elles peuvent être absentes de l’index mais dans une vignette reproduite comme le collectionneur d’origine allemande Wilhelm Uhde ou le peintre catalan Joaquím Sunyer.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations Plan thématique

Xirong

Note globale :

Par - 432 avis déposés - lecteur régulier

432 critiques
25/06/19
Sur les pas de Max Jacob, entre Val et forêt
Dimanche 30 juin 2019 - départ place de l'Église à 9h30 à Bray-Saint-Aignan / Saint-Benoît

Randonnée cycliste accompagnée et commentée d'environ 20 km.
Gratuit. Venir avec son vélo en bon état – Casque obligatoire - Gilet fluo préconisé.
Prévoir son pique-nique qui sera pris en charge au départ pour un repas partagé en toute convivialité.
Le Cercil-Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv accompagnera cette cheminade en commentant des photographies de Max Jacob prises à Saint-Benoît. Seront évoqués avec des témoins, son arrestation, son transfert à la prison d’Orléans, puis son internement au camp de Drancy où il mourut.

Il est possible de rejoindre le groupe à 11h, à l'abbaye, pour effectuer le reste de la visite à pied.

Inscription auprès de l’Office de Tourisme au 02 38 36 23 70.
Organisée par l’Office de Tourisme du Val de Sully
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :