Ecrire un avis

La guerre de Sept Ans

La guerre de Sept Ans
Perrin/Tempus851 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "La première guerre mondiale remonte au XVIIIe siècle"

Cet ouvrage était paru pour la première fois en 2015 dans une édition plus luxueuse que celle de 2018. Non seulement les belligérants s’affrontent en Europe, Amérique, Afrique (essentiellement au Sénégal) et Asie (les Indes en l’occurrence) mais le conflit fixe, pour environ cent cinquante ans, les puissances majeures de la scène internationale. La Prusse fait une entrée remarquée dans ce concert restreint et se retrouve aux côtés de l’Autriche sa rivale de l’époque, la Russie, la France et le Royaume-Uni.

Le début du conflit démarre en Amérique du nord en 1754 et se fait par la mort du capitaine de Jumonville au Fort Duquesne (Pittsburgh aujourd’hui) et si Georges Washington entre ainsi dans l’histoire, ce n’est guère de façon honorable.  En effet, il laisse assassiner devant lui, par un chef iroquois (allié traditionnel) l’officier français cité venu en parlementaire.

On considère que la Guerre de Sept Ans démarre en 1756 avec d’un côté des affrontements suivis entre Anglais et Français au sud des Grands lacs en Amérique, en Inde et aux Baléares et d’autre part l’invasion de la Saxe et de la Bohême par Frédéric II. Alors que la France était l’alliée de la Prusse lors de  la Guerre de succession d’Autriche (1741-1748) , cette fois ces deux pays s’affrontent et ce n’est que le début d’une série de guerres. Par contre, pour peut-être la première fois dans l’histoire l’Autriche et la France se retrouvent alliées.

Durant la Guerre de Sept ans,  Parmentier s’engage dans l’armée et a des responsabilités d’apothicaire.  Capturé par les Prussiens, il est tenu prisonnier dans le royaume de Hanovre (alors en union personnelle avec les souverains anglais). Il découvre là les vertus nutritives de la pomme de terre. De retour en France, Parmentier va devenir le porte-drapeau de la culture de la pomme de terre, comme moyen de parer aux famines répétitives. Il est dommage que ce nom ne soit pas dans l’index des noms de personne.

Ce bienfait est loin de compenser, pour le royaume de France, la perte de l’essentiel de ses colonies. Le Royaume-Uni devient la grande puissance coloniale pour près de deux siècles. On apprécie la présence d’une chronologie qui court de 1740 à 1763 et de cartes géographiques permettent de situer les batailles sur plusieurs continents.

 

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 289 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :