Ecrire un avis

L’Envoyé de Dieu

L’Envoyé de Dieu
L’Archipel320 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Avec un crayon, on peut écrire la biographie du prophète mais pas le dessiner"

Un jeune homme se rend à Médine dans l’espoir de pouvoir près d’un demi-siècle  après la mort du prophète de raconter la vie de ce dernier. Il reste un dernier témoin et c’est l’ensemble du jeu des questions-réponses, entre ces deux personnages, qui constitue l’ossature de l’ouvrage.

"L’Envoyé de Dieu" essaie donc de retracer la vie de Mohamed. Ce récit distingue bien la première de la seconde partie de la vie du prophète, dans la période ultérieure la notion de djihad est mise en mots.

Dans cette fiction le héros Hussein Abd el-Jawad dans sa dernière interrogation du saheb (dernier compagnon du prophète) prend l’initiative de se lui demander :

« Qu’en sera-t-il lorsqu’ils découvriront ces mots : "Combattez sur le chemin de Dieu !" ou encore "Il vous est prescrit de combattre, et pourtant vous y répugnez". Ma crainte est qu’ils n’oublient que ces phrases furent prononcées en un temps, en un lieu bien définis, en des circonstances très particulières et qu’elles ne sont pas figées pour l’éternité ». (page 317)

Mieux comprendre la vie du prophète ne peut qu’aider à relativiser le discours du Coran et des hadiths, et des maximes de l’époque contextualisées peut faire apparaître des phrases comme à la pointe d’un esprit progressiste pour la société d’alors. Reprise au pied de la lettre aujourd’hui, elles servent à maintenir ou à retrouver une société assise sur des principes autoritaires au service en particulier du patriarcat et la coercition. La question des circonstances où le voile est prescrit apparaît e particulier page 119, là il est rappelé les paroles de Saint Paul sur le sujet (avec la référence précise où notre père de l’Église exige d’une femme qu’elle soit volée ou la tête rasée).

Chaque chapitre ouvre sur une citation et les versets choisis mettent souvent en avant l’idée de violence à imposer à d’autres êtres humains :

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allâh acorde à ceux-là sur celles-ci (…) Et quand à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les ». (page 157)   

«  (au sujet des incroyants) S’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains, alors saisissez-les et tuez-les où que vous vous trouviez ».  (page 117)

Pour connaisseurs Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 353 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :