Ecrire un avis

Exode 1940: de la Gaume à la Bourgogne

Exode 1940: de la Gaume à la Bourgogne
L’Harmattan 187 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Un passé gaumais mais toujours pas gommé"

Les lecteurs de l’auteur de BD Servais sont très souvent amenés à découvrir un paysage gaumais et d’ailleurs est paru en 2006 un ouvrage d’étude intitulé La Gaume de Servais.  La Gaume est un espace belge aujourd’hui, toutefois cette petite région méridionale de l’actuelle province du Luxembourg belge (au parler roman lorrain)  a été séparée politiquement (depuis le Traité des Pyrénnées de 1659) de ce qu’on appelle la Lorraine gaumaise qui est la région autour de Montmédy (le nord de la Meuse). Un album de la série phare de Servais Tendre violette se nomme d’ailleurs Les enfants de la citadelle et a pour lieu d’action Montmédy.

L’ouvrage de Marie Fizaine évoque d’ailleurs en passant les revendications territoriales du mouvement fascisant rexiste qui entendait bien reconstituer une Belgique dans ses les frontières des Pays-Bas du XVIe siècle, ce qui aurait donné en particulier l’Artois et et le nord de la Lorraine française actuelle au royaume d’outre-quiévrain.

Cette photographie n'est pas dans le livre

On suit la jeune Olga une fille de paysans à qui le père a refusé de poursuivre des études dans l’intention de la marier, ce qui se fait avec François et la rend mère à l’automne 1939. L’action démarre en fait en 1935, même si la partie allant de 1935 à mai 1940 n’occupe qu’une partie réduite. Alors que François est mobilisé et meurt sous l’uniforme en ce printemps 1940, Olga décide de fuir (avec sa fille alors que ses propres parents restent au village) devant la percée allemande. Vu le discours de Reynaud autour de la décision du roi des Belges de faire capituler son armée, les réfugiés d’outre-quiévrain ne sont pas spécialement bien accueillis.  

Le jeune enfant d’Olga décède lors de l’Exode aussi cette dernière met du temps pour se décider à rentrer ; elle se fera "messagère" pour la Résistance (page 102).  Durant toute la guerre et même au-delà, Olga va correspondre avec une famille résidant en France. En fait on est là un peu devant la question de la vie des veuves de guerre.

Pour tous publics Aucune illustration

Octave

Note globale :

Par - 423 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :