Ecrire un avis

Au revoir les enfants

Au revoir les enfants
Rocher135 pages
2 critiques de lecteurs

Avis de Romain : "Une BD émouvante sur l'histoire incroyable du Père Jacques"

J'ai bien aimé cette bande dessinée dont l'histoire est pourtant bien connue de toute la génération qui a vu "Au revoir les enfants" au cinéma. On se replonge avec tendresse dans la vie du Père Jacques, prêtre catholique devenu résistant qui a sauvé de nombreux juifs et dont la fin sera tragique. La bande dessinée est très bien écrite et le ton reflète bien le drame de l'histoire. Je regrette juste le choix du noir et blanc qui créé une ambiance trop lourde et qui ne valorise pas assez le dessin. En revanche toute l'humanité et la dévotion de ce prêtre catholique ressort très bien dans la BD qui souligne bien toutes ses valeurs spirituelles et humaines. Un livre à mettre entre toutes les mains.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations Plan thématique

Note globale :

Par - 3 avis déposés - lecteur occasionnel

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Avis de Xirong : "Au revoir père Jacques"

Lucien Bunuel est né le 29 janvier 1900, il est entré dans la culture populaire française par le film Au revoir les enfants de Louis Malle. En effet, connu alors sous le nom de père Jacques de Jésus, Lucien Bunuel est arrêté par la Gestapo alors qu'il dirigeait le collège d'Avon, il fut déporté et mourut d'épuisement peu de temps après la fin du conflit.

Non seulement, lors de la Seconde Guerre mondiale, il cacha des enfants juifs mais il fit d’autres actions relevant de la Résistance. Louis Malle, qui fut élève dans ce collège d’Avon, se met en scène dans le film. Dans cette BD, on suit l’enquête fictive que mène le personnage imaginaire Hubert Bonnafous présenté comme grand reporter. L’objectif de nous sensibiliser aux principales caractéristiques de la personnalité du père Jacques est parfaitement atteint. Par ailleurs l’atmosphère du début et milieu des années de guerre en France est bien rendu. On apprend que l’amiral Thierry d’Argenlieu (à l'origine de la proposition du choix de la croix de Lorraine comme symbole de la France libre)  était un des religieux présents à Avon dans les années 1920. Ceci lui valut comme surnom "le Carme naval ".   

Rarement un graphisme en noir et blanc a su porter, avec sobriété mais force, le dramatique vécu des camps de concentration. Le lectorat peut donc être celui des collégiens mais bien entendu lycéens et adultes gagneront à la lecture de cet album. Ce dernier est sous-titré La véritable histoire du père Jacques : prêtre, déporté, juste parmi les Nations.    

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 466 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Dans la catégorie Seconde guerre mondiale :