Ecrire un avis

De la terreur à la lune

De la terreur à la lune
Pierre de Taillac 240 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Un petit pas pour l’homme, un grand passif d’inhumanité"

L’ouvrage est sous-titré La saga des armes secrètes d’Hitler. Ce livre est dans un format à l’italienne de 26 cm × 22 cm. Ceux qui suivaient à la télévision, il y a cinquante ans, les premiers pas de l’homme sur la lune, entendirent le journaliste annoncer que le cosmonaute Neil Armstrong avait déclaré : « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité ». C’est à cela que nous faisons allusion par notre titre.    

En effet pour en arriver là, il fallut compter le travail de milliers de déportés durant la Seconde Guerre mondiale. Le point commun entre les V1 et les V2 d’Hitler et la conquête de la lune est la présence de deux hommes aux commandes Wehrner von Braun et Arthur Rodolph. Deux fins de vie bien différentes pour les deux, puisque le premier est devenu un héros national, concrétisé en 1975 par l’obtention de la National Medal of Science alors que Arthur Rudolph fut déchu en 1984 de sa nationalité américaine au regard de son passé au service du nazisme dès 1931.

Ce dernier fut durant le conflit,  directeur des opérations à l'usine située au camp de concentration de Dora, lieu de conception des V-2. Wehrner von Braun ne devint adhérent du NSDAP qu’en 1937 et membre de SS trois ans plus tard ; il terminera la guerre avec le grade équivalent à celui de commandant. Notons qu’on lui doit cette formule : « Nous pouvons arriver à vaincre la pesanteur. Pas la paperasserie ».

En 1939, Hitler jugeait l’objectif chimérique et ne croyait guère aux projets du centre d’essais de Kummersdorf, ce qui entraîne une diminution des crédits. Toutefois Göring et Speer permettent aux travaux de se poursuivre. On suit toutes les étapes qui conduisent à la construction et à l’utilisation des V1 et V2 contre l’Angleterre et même au moment de la contre-offensive des Ardennes sur Liège et Anvers en Belgique. On perçoit bien comment les SS prennent en main les destinées du programme en avril 1943, ce qui a pour conséquence l’utilisation des déportés en main-d’œuvre.

On termine cette dimension allemande par l’arrivée des troupes américaines à Mittelwerke-Dora. Jusqu'à la fin du mois de juin 1945, elles s’emparent du plus possible de matériel et documents ; en juillet 1945 les Russes arrivent car les accords de Postdam leur donne la cité de Nordhausen qui, située en Thuringe, était très proche de la partie méridionale du land de Basse-Saxe appartenant à la RFA. Hugues Wenkin livre là un ouvrage est très illustré et les images sont très variées ; le texte fourmille d’informations largement ignorées dans les publications françaises et elles sont très habilement vulgarisées.

coup de coeur !

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 343 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Dans la catégorie Seconde guerre mondiale :