Ecrire un avis

1914

1914
Flammarion 222 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "1914 et tutti quanti"

"1914" est un ouvrage d’un historien de l’Antiquité qui était paru en 2006 en Italie et qui entend montrer que c’est parce que les protagonistes du début du conflit (Autriche, Allemagne et Russie) se donnaient l’illusion de maîtriser la stratégie du risque calculé que le conflit éclata à l’été 1914. L’ouvrage commence par rappeler les maladresses avec lesquelles le kaiser avait pu commettre en matière de déclaration de politique étrangère et les tensions internationales dues au désir de partage des colonies et à l’effondrement de l’empire ottoman.

« Il y a certainement, dans les années, les mois qui précédent la guerre, un état d'esprit diffus et qui ne cesse de s'accentuer: on attend la guerre ».

 

« On voit les petites et grandes puissances, chacune sur le pied de guerre, établir entre elles des alliances de convenance, à la seule fin de se répartir le monde, de se répartir les richesses du monde ».

Il relève aussi que quoique membre de la Triplice, l’Italie n’est pas informée de l’ultimatum de l’Autriche à la Serbie et que le kaiser, au regard de la réponse serbe, déclare que la guerre n’a plus de raison d’être déclarée par l’Autriche-Hongrie. Or les soldats de double-monarchie bombardent Belgrade trois jours après que Belgrade ait accepté quasiment toutes les  conditions, sauf une. Après avoir fini d’expliquer les mécanismes qui conduisent à l’entrée en guerre de toutes les grandes puissances, l’auteur s’attache à montrer comment les divers partis socialistes furent incapables de peser sur le cours des événements.

On est surpris de voir l’échec de la tentative de paix de Benoît XV être mis sur le compte de l’Entente c’est-à-dire de la France, l’Angleterre et l’Italie (page 207) alors que l’on sait que l’Autriche-Hongrie ne voulait céder aucun pouce de terre de langue italienne et l’Allemagne n’était prête qu’à rendre la minuscule partie de l’Alsace que les Français occupaient depuis 1914 tout en envisageant que difficilement encore qu’une Belgique vassale. Cet ouvrage venu d’outre-Alpes est un très bon ouvrage de vulgarisation historique qui permet de comprendre non seulement le déclenchement de la Première Guerre mondiale mais aussi la situation des pays européens durant la Belle Époque.       

Pour connaisseurs Aucune illustration

Octave

Note globale :

Par - 451 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Grande guerre :