Ecrire un avis

Ainsi, Dieu choisit la France

Ainsi, Dieu choisit la France
Artège poche 375 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "La France, fille aînée de l’Église catholique ?"

On termine par une scène épique, qui nous raconte comment la garde républicaine aurait fait face  à près de deux mille catholiques le 1er février 1906 lors de la tentative de faire l’inventaire à la basilique Sainte-Clotilde dans le VIIe arrondissement. L’envolée lyrique, modeste mais réelle, est à relever dans  cette phrase : « C’est dans une église dévastée et profanée que le préfet Lépine, entouré des officiers de la garde républicaine, pénètre en vainqueur comme un nouvel Alaric dans la basilique Saint-Pierre » (page 372).

Dans son introduction l’auteur, il est vrai, avait prévenu qu’il avait mis là une pincée de romanesque. Il a la prudence d’avancer que la France n’ait pas que liée à la culture chrétienne. D’ailleurs si ce pays pense qu’il est le premier à être devenu catholique, des petits malins pourraient rétorquer que l’Arménie a largement battu la France sur ce sujet (réflexion toute personnelle). Les chapitres ont pour intitulé successivement : Le baptême de Clovis, Le couronnement de Charlemagne, Saint Louis et la couleur d’épines, Philippe le Bel le roi qui voulait être pape en son royaume, Jeanne d’Arc et l’année des Merveilles, Dans la nuit de la Saint-Barthélemy, Le vœu de Louis XIII et La séparation de l’État. On voit, que par les choix des thèmes, il ne s’agit pas de construire une légende absolument dorée du catholicisme en France.

Pour tous publics Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 298 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :