Ecrire un avis

Cahier de vacances … et bien plus encore ! du CE2 au CM1 Jules & Léonie

Cahier de vacances … et bien plus encore ! du CE2 au CM1 Jules & Léonie
Jules et Léonie70 pages
2 critiques de lecteurs

Avis de Charles : "Excellent"

Bravo. Bon sur le rond et la forme

Accessible jeunesse Quelques illustrations Plan chronologique

Note globale :

Par - 3 avis déposés - lecteur occasionnel

432 critiques
19/05/20
On n'est jamais mieux servi que par soi-même !
Connectez-vous pour laisser un commentaire

Avis de Alexandre : "Le cahier de vacances pour susciter des vocations d’historien"

En 1933, l’éditeur Magnard propose l’écriture du premier cahier de vacances à un directeur d’école primaire de la Haute-Vienne. Depuis les années 1990, il se vend environ six millions de cahiers de vacances pour les élèves chaque année. Le cahier de vacances est ancré dans la culture hexagonale et il fallait trouver une idée intéressante pour en orienter le contenu.

Tous les parents qui désirent assurer à leur progéniture une culture historique se réjouiront de l’angle d’attaque choisi. En effet le choix a été fait de s’appuyer sur le programme d’histoire de diverses classes de l’école élémentaire. Le contenu proprement historique commence maintenant au CM1, aussi le livret du CE2 au CM1 se propose d’approcher ce qui court de la Préhistoire à la fin de l’Antiquité (avec la date phare de la chute de l’empire romain).

On suit les deux petits mêmes petits héros à travers les divers épisodes. Au nombre de 22, ils traitent en deux ou trois séquences respectivement de la Préhistoire, de l’Égypte antique, la Grèce antique, la Rome antique, la Gaule, Le début du christianisme, Les invasions barbares. 

Le contenu historique est bien adapté dans la mesure où il est du niveau de  la compréhension des élèves.  Un petit texte d’environ 200 mots et une illustration largement instructive en lien ouvrent chaque point historique. Trois à quatre mots de vocabulaire complexe, contenus dans le récit en question, sont heureusement expliqués.  Quelques questions de compréhension ou un quizz historique  suivent généralement. On a ensuite, selon les circonstances, des exercices amenant à revoir des notions de conjugaison, d’orthographe grammatical, de grammaire, de vocabulaire, de mathématiques, de géographie, de sciences, d’enseignement moral et civique, d’expression écrite ou d’anglais. Par ailleurs, dans des pages plus ludiques, sont proposées des activités de type sudoku, mots croisés, mots cachés, logique, charade,  coloriage, peinture ou cuisine. Dans la mesure du possible, toutes les connaissances sollicitées sont en phase avec la question historique évoquée.

On apprécie beaucoup que les solutions ne soient pas à la fin du cahier mais consultables sur le site internet. Les réponses sont assez difficiles à trouver, si on n’est pas au moins un assez bon élève car les informations permettant de répondre sont assez absentes. Ainsi page 14, on demande au jeune de choisir entre "c" ou "ç" dans des mots précis sans avoir donné le moindre exemple de mot , ce qui aurait permis de se rappeler de la règle. Quand à demander (page 47) d’écrire, à brûle le pourpoint, en chiffre romain 54 ou 2038 et inversement MDCCCCXXIV, c’est un échec de l’ordre de 100% que je prévois. Certes l’appel à internet, avec http://www.convertit.com/Go/ConvertIt/Calculators/Math/Roman_Numerals_Converter.ASP, permettra de trouver la solution mais n’aura aucun intérêt pédagogique.  

Certes on a là une aide http://julesetleonie.com/index.php/les-memos-de-la-maitresse-2/ mais il faudrait que l’on invite d’abord à lire tous les renseignements qui permettent de répondre correctement à un exercice précis. Pour le moment, on n’a que quelques rares notions abordées pour chacun des cahiers et sans renvoi à un exercice précis d’un cahier donné.  

Bref on est en gros spontanément dans le contrôle des connaissances et plus marginalement dans la consolidation. Certes on a récemment demandé aux parents de jouer aux enseignants et on a l’impression que l’on est là dans cette perspective, d’ailleurs le sommaire est très bien fait pour aider les parents à savoir quelles notions sont travaillées. Le problème sera pour certains parents d’être capables d’expliquer, sans aucune aide, ce qu’ils ont oublié voire jamais compris. D’autres cahiers de vacances partent dans la même direction de contrôle et non dans celle de révision, mais ce n’est pas parce que l’on est dans un défaut général qu’il ne faille pas l’évoquer.  On voit que les auteurs se sont donnés comme objectif de refaire quasiment tout le programme en français et mathématiques du niveau en question. Ce livre assurera donc à l’enfant, qui fera toutes les pages, d’avoir revu un nombre très considérable de connaissances. Mais son taux d’assimilation sera toujours proportionnel au temps d’aide et de connaissances de ses parents ou grands-parents.  Ces derniers seront par ailleurs ravis de réviser ou même apprendre, avec l’enfant, certains faits de l’histoire de France                .

M’ont chagriné aussi dans ce cahier, deux ou trois bricoles. Tout d’abord l’impossibilité de savoir quel est le titre de l’ouvrage, celui à rallonge de la première page de couverture n’est absolument pas repris en première page de texte (ce qui aurait permis d’avoir un titre abrégé de référence). Ensuite j’ai été surpris que l’on propose de découper  les illustrations phares de chaque question historique (non numérotées juste au-dessus dans les pages de texte, mais sur la page suivante). Afin d’éviter de mutiler le cahier, car il y a du texte derrière ces images, le choix  d’autocollants (reprenant l’image en rapport) aurait été pertinent.

Accessible jeunesse Beaucoup d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 369 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Histoire transversale :