Ecrire un avis

Étonnants lieux d’histoire d’Eure-et-Loir

Étonnants lieux d’histoire d’Eure-et-Loir
De Borée 445 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "L’Eure-et-Loir terre d’histoire"

Autour d’affaires criminelles, de secrets et d’énigmes en Eure-et-Loir, on dispose, aux éditions De Borée, du livre Les nouveaux mystères d'Eure-et-Loir et par ailleurs  dans l’ouvrage L'affaire Brierre : un crime insensé à la Belle Époque, paru chez les Éditions de la Bisquine, est racontée dans le détail une affaire où un père est soupçonné d’être l’assassin de ses cinq enfants le 21 avril 1901 à Corancez (près de Chartres). On peut noter que le typographe Robert Massin est né en 1925 à Boisvillette devenu La Bourdinière-Saint-Loup, et qu’il raconte la vie de sa mère institutrice dans ce dernier village dans l’Entre-deux-Guerres.

Avec Étonnants lieux d’histoire d’Eure-et-Loir, Alain Loison choisit d’évoquer le département en six régions : le Pays chartrain, le Perche, la Beauce dunoise, la Beauce vovéenne, la Beauce d’Auneau à Toury et enfin le Pays drouais. Si on n’est pas sûr de sa géographie, on dispose d’un index des lieux ; toutefois on peut regretter de ne pas disposer d’une carte géographique.  En gros, le département est composé à l’est du Perche (autour de Nogent-le-Rotrou), au nord de l’Île-de-France (avec Dreux) au centre et au sud-est (autour de Chartres et Châteaudun) et on a même deux communes à l’extrême-nord dont le destin était lié à la Normandie avant 1790.

Image absente de l'ouvrage

On ouvre avec la défaite des Vikings en 911 de Rollon, devant les remparts de Chartres, qui sera le premier duc de Normandie, la légende prétend que Gancelme l’évêque de Chartres aurait fait partir Rollon en brandissant le voile de la Vierge Marie. On poursuit avec l’ancien château-fort de Courville-sur-Eure où une histoire d’empoisonnement touchant en particulier Ernaud d’Échauffour qui avait été dépouillé de tous ses biens par le duc de Normandie peu avant qu’il ne débarque en Angleterre. L’abbaye de Lèves est notre étape suivante dont la création est liée à l’élection de Geoffroy de Lèves comme évêque de Chartres et on continue avec l’église d’Orrouer. On découvre que le Traité de Brétigny de 1360 a été négocié au hameau éponyme sur la paroisse de Sours mais sera signée à Calais six mois plus tard par Jean II le Bon et Édouard III ; si le roi de France est libéré de sa captivité par contre Calais est reconnue au roi d’Angleterre et reste à ce dernier jusqu’en 1558.

(traité négocié mais non signé là)

On voit à travers ces exemples que l’histoire médiévale occupe une bonne place dans le livre. Des lieux sont aussi liés aux Guerres de religion et à la Guerre franco-prussienne de 1870. François Rabelais aurait habité une maison à Langey (près de Châteaudun) dans une maison que lui aurait offerte la famille du Bellay ; il semblerait que l’on soit là plutôt dans la légende d’ailleurs enrichie par quelques anecdotes. Anet est un site lié à Diane de Poitiers, maîtresse d’Henri II qui y décède en 1566 sept ans après son royal amant.  Henri IV fut le seul roi couronné à Reims. On apprend que Sully a un mausolée à Nogent-le-Rotrou car il y avait des domaines et on se rappelle que la Ferté-Vidame abritait un château à l’historien Saint-Simon. Napoléon Bonaparte a été inscrit à l’École militaire de Tiron en 1779, au sortir de sa formation à Autun, mais en fait il n’y passera jamais, son père le faisant envoyer à Brienne-le-Château en Champagne; notons que Stéphane Bern a acquis en 2013, cet ancien collège royal et militaire de Thiron-Gardais,  et qu’il a transformé en musée. Le 7 avril 1971, le village d’Illiers devient Illiers-Combray, ce qui en ferait la seule commune française à avoir un nom qui fait allusion à celui où elle est connue dans la littérature. Par ailleurs on découvrira quels progrès de la médecine ont été permis grâce au travail de Pasteur avec l'aide d'une ferme de Saint-Grmein-la-Gâtine.  

Si la Première Guerre mondiale peut être évoquée par les dépôts de munition de La Chapelle-du-Noyer et d’Aunay-sous-Auneau, les lieux liés à la Seconde Guerre mondiale sont bien plus nombreux. Le plus connu est sûrement le camp d’internement de Vôves où furent prisonniers les soldats français cueillis par l’armée allemande en juin 1940 puis des militants communistes, des juifs, des étrangers, des repris de justice… Une des dates la plus proche de nous est celle de l’ouverture en 1952 d’une base de l’OTAN à Crucey, le lieu est aujourd’hui un parc photovoltaïque.  En moyenne sur six pages, sont traités soixante-quinze sujets très largement illustrés.     

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 429 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :