Ecrire un avis

Le cinéma ouest-africain francophone

Le cinéma ouest-africain francophone
L’Harmattan200 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Ils tournent pour pas un rond mais pas en rond"

Mame Rokhaya Ndoye est docteure en sociologie, spécialisée en socio-anthropologie des arts et de la culture et en sociologie visuelle et filmique. Elle travaille sur les cinématographies ouest-africaines francophones et notamment burkinabée et sénégalaise. Cet ouvrage est une version allégée de sa thèse Le cinéma ouest africain francophone face à la mondialisation des images : Etude comparative des contraintes, des pratiques et des enjeux entre le Burkina Faso et le Sénégal. Elle l’a soutenue en 2018 à l’université Stendhal de Grenoble.

 

Son étude s’est intéressée à quarante-cinq réalisateurs du Sénégal et du Burkina Faso. Dans un contexte de mondialisation des productions cinématographiques, elle s’est interrogée sur les stratégies mises en place par ces derniers pour arriver à produire et faire connaître leur œuvre. Elle a comparé les trajectoires personnelles et professionnelles des personnes auxquelles elle s’est intéressée. Il s'avére que les traditions cinématographiques varient beaucoup d'un de ces pays à l'autre. Afin de nous faire approcher dès le départ les nombreuses difficultés rencontrées par ces cinéastes, elle a sous-titré cet ouvrage Et pourtant, ils tournent.  

 

L’ouvrage comprend trois parties composées de deux à trois chapitres. Ces derniers se nomment : Les systèmes de contraintes chez les réalisateurs ouest-africains, La figure du réalisateur, Les solutions individuelles et collectives de résolutions des contraintes. Les chapitres des ces parties s’intitulent : Les contraintes organisationnelles des cinématographies burkinabée et sénégalaise, Les contraines extérieures défavorables, Le profil du réalisateur burkinabé et sénégalais, Exercer : Sens, représentation et valeur du travail, L’homme-orchestre : les pratiques personnelles et individuelles, La mobilisation des réseaux et des ressources : Interaction plurielle et interlocuteurs divers, Structures et limites des modèles de résolution des contraintes.    

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 246 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :