Ecrire un avis

Fantômas de Louis Feuillade

Fantômas de Louis Feuillade
Vendémiaire107 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "1,2,3 moteur pour le Maître de l'effroi"

Fantômas, c’est d’abord un personnage de papier de 1911 à 1913 et une série de trente-deux volumes (soit au total environ 15 000 pages) paraît avant-guerre, sous les plumes de Pierre Souvestre et Marcel Allain. Toutefois ici c’est l’adaptation cinématographique des aventures de ce génie malfaisant, faite par Louis Feuillade en 1913, qui intéresse Benjamin Thomas.

Ce film est entré dans l’histoire du cinéma français pour avoir connu la première censure d’affiche, car dans sa version originelle Fantômas écrasait du pied le Palais de justice et tenait un poignard maculé de sang. En fait, ce sont cinq films qui furent tourner avant la déclaration de guerre : À l’ombre de la guillotine, Juve contre Fantômas, Le mort qui tue, Fantômas contre Fantômas et Le faux magistrat.  

Le scénario du premier film démarre avec le passage intéressé de Fantômas pour le vol de la princesse Danidoff au Royal palace hôtel à Paris ; il donne une carte de visite blanche à la princesse qu'il rencontre avant de s'emparer du magot. L'inspecteur Juve enquête sur ce vol puis sur la disparition d’un lord. Fantômas apparaît sous de multiples déguisements dans cette série des Fantômas de Feuillade et il y apparaît pour la première fois sur pellicule le personnage d’un grand maître du crime.

Toutefois ici c’est toutes les techniques cinématographiques en usage dans les Fantômas qui sont étudiées : scénographie inventive, montage audacieux, présence mystérieuse du hors-champ, cadrage avec des panoramiques évocateurs, effet de contre-jour...  Benjamin Thomas sort cette œuvre de sa qualification de cinéma populaire pour nous faire approcher tout ce qui fait d’elle un chef-d’œuvre du point de vue de la technique cinématographique. Les divers chapitres s’intitulent : Des fauteuils de tout premier plan, Le hors-champ et l’invu, Le maître des lieux, Un corps de cinéma et Fantômas contre le spectre. Quelques illustrations, non paginées,  bien appréciées figurent entre les pages 72 et 73. On pourra chercher sur internet des versions intégrales ou partielles des cinq films en question, en voici un exemple avec Fantômas à l’ombre de la guillotine ici  https://vimeo.com/114058681.

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Benjamin

Note globale :

Par - 351 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :