Ecrire un avis

Le royaume de Naples

Le royaume de Naples
Septentrion 481 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Pour Murat ce fut vraiment voir Naples et mourir"

L’ouvrage est sous-titré Revisiter l’histoire du decennio francese 1806-1815. Si on a bien une carte page 469 du royaume de Naples pour la période napoléonienne, on aurait aimé en plus une carte de l’ensemble de l’Italie. En effet quand le lecteur lit que Eugène de Beauharnais est vice-roi d’Italie, il est loin d’avoir en tête (sauf s’il est enseignant à l’université spécialisé dans l’histoire européenne du début du XIXe siècle) les limites des différentes entités territoriales dans la Botte.

L’état dit d'Italie, après 1805, voit la Vénétie s’agglomérer à la Lombardie pour former le royaume d’Italie dont le souverain est Napoléon Ier ; il est agrandi par l’annexion du nord des États pontificaux. Le reste de la péninsule passe du statut de républiques sœurs à celui de départements de l’Empire français, à l'exception des terres relevant d'Elisa née Bonaparte. Seule la Sicile ne connaît pas d’occupation par les Français. Notons que le beau-fils de Napoléon terminera sa vie comme duc de Leuchtenberg et qu’en 1820 il soutient discrètement l’insurrection libérale qui secoue le royaume des Deux-Siciles. Cette dernière, conduite par les carbonari, voit venir à son secours d’anciens militaires de la Grande armée de Napoléon Ier ; elle est réprimée par les troupes autrichiennes en 1821 ; ces dernières restent six ans dans le pays. Cet épisode de l’histoire du sud de la péninsule italienne est évoqué dans la cinquième partie de l’ouvrage intitulée "Circulations politiques et constructions mémorielles".

Les autres parties se nomment : "Le royaume de Naples, l’Empire et les guerres", "Ordre social et réforme de l’État", "Circulation et diffusion des savoirs", "Pratiques culturelles et artistiques".  Le sentiment global est que Murat, roi de Naples depuis 1808 (Joseph, le frère de Napoléon, l’a précédé à cette responsabilité), mène très rapidement une politique personnelle qui le conduira au début de l’année 1814 à déclarer la guerre à Napoléon. Confirmé de ce fait roi de Naples en 1814, il tente de soulever l’Italie après avoir appris le débarquement début 1815 de Napoléon Ier à Golfe-Juan. Cela lui coûtera non seulement son trône mais également la vie.

Parmi les nombreuses contributions, on relève plusieurs textes qui cherchent à voir quels furent les projets de modernisation de l’état napolitain, les hommes qui aidèrent Murat à les porter et les résultats réels qu’il faut retenir. On trouve en particulier le désir d’instauration de l’instruction publique obligatoire ; ceci n’était pas un acte désintéressé car on aurait pu compter sur les instituteurs pour distiller un encadrement idéologique. Tant les mairies que nombre de parents sont hostiles, souvent pour des raisons financières, à cette alphabétisation et plusieurs écoles n’existent en fait que sur le papier. 

Murat vivait mal de devoir son titre à son épouse Caroline Bonaparte et un texte évoque les périodes où celle-ci gouverna de fait le pays, son mari étant aux armées. Elle était hostile au soutien qu’apporta en 1815 Murat à son frère, en voyant tous les risques de la chose, et déclara acidement à ce propos : « N’est-ce-pas assez pour un paysan du Quercy d’occuper le plus beau trône d’Italie ? Non, il voudrait toute la péninsule » (page 183).

Un article s’attache à parler d’un phénomène touchant des départements de la France de 1792 ; il s’agit de la tentative d’introduction sous le Directoire, le Consulat et l’Empire de buffles napolitains dans des régions plutôt marécageuses de départements côtiers de l’Océan atlantique (depuis la Vendée jusqu’à la frontière espagnole) ou de la Méditerranée. Les raisons de l’échec sont très conjecturelles mais irrémédiables.    

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 439 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :