Ecrire un avis

La loi de la guillotine: La véritable histoire de la bande d’Orgères

La loi de la guillotine: La véritable histoire de la bande d’Orgères
Cherche midi526 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Chauffe François, chauffe !"

Sous le Directoire les campagnes sont peu sures et des bandes de miséreux sont tombés dans la délinquance. Ici on a affaire avec une bande de malfaiteurs qui se rend odieuse  par le fait qu’elle tue ses victimes, voire viole auparavant les femmes. Elle choisit de sévir dans la Beauce car c’est une région agricole restée prospère et parce que nombre de ses membres sont natifs soit d’Eure-et-Loir, soit du Loiret.  De plus au besoin il est possible d’aller se réfugier temporairement dans les forêts proches (comme les bois de Liffermeau, vers Pithiviers).

En fait déjà sous l’Ancien régime sévit dans la région la bande d’Hulin, une partie de ses membres est arrêtée et l’autre rejoint la bande de Renard puis Robillard. Au début de la Révolution, on note les exactions de Fleur d’Épine arrêté en 1792. Le commandement de la bande au premier lieutenant de Fleur-d'Épine, surnommé Beau-François. La communs d’Orgères leur sert de quartier général et torturant leurs victimes en leur chauffant les pieds, ils sont entré dans l’histoire comme les chauffeurs d'Orgères.    

Masque mortuaire de François Rotttier dit "Épinglier" sur l'affiche

Ils agissent jusqu ‘à ce que Germain Bouscant, dit le Borgne-de-Jouy, ne dénonce ses complices. Ce dernier a servi d’indicateur (sans jamais participer aux attaques) ; il est arrêté début 1798 permettant l'arrestation de 87 personnes. Le 27 juillet 1800, le jugement condamne à mort vingt hommes et trois femmes. Toutefois Beau-François le véritable chef de la bande a réussi à s’évader de l’infirmerie de la prison en juillet 1799. Si le récit des crimes de cette bande nous avait déjà été plusieurs fois conté par contre les hypothèses sur la véritable identité et le devenir de Beau-François étaient très hasardeuses. Par des recherches complémentaires, Alain Bouzy nous éclaire sur tout cela de façon magistrale.  On remercie l’auteur pour son intéressante et conséquente iconographie ainsi que son résumé de la biographie des principaux acteurs (malfaiteurs mais aussi autres personnages).

Il est à noter qu’un roman de Maurice Genevoix a évoqué ce fait historique et qu’il en a été tiré un téléfilm. Par ailleurs l'exposition  Peur sur la Beauce: crimes et délits de 1789 à 1914 se tient toute l’année 2016 à Orgères, voir la vidée de présentation à http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/eure-et-loir/peur-sur-la-beauce-ce-dimanche-orgeres-917643.html

Pour tous publics Quelques illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :