Ecrire un avis

Louis Pergaud: De l’école buissonnière au champ d’honneur

Louis Pergaud: De l’école buissonnière au champ d’honneur
Cabédita171 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Louis Pergaud: De l’école buissonnière au champ d’honneur"

Sortent simultanément Louis Pergaud : De l’école buissonnière au champ d’honneur  et chez Dargaud la réédition en intégrale de La guerre des boutons, dessinée par Olivier Berlon. Si les adaptations en BD de ce roman (paru en 1912) ne sont pas citées par contre on évoque les films qui se sont inspirés de cet ouvrage et on est surpris d’apprendre que le premier hommage cinématographique permettait de voir apparaître Charles Aznavour et Marcel Mouloudji tous deux acteurs d’une dizaine d’années.

1936 ne fut pas seulement l’année de sortie du film mais aussi celle où Delphine Duboz épousée en 1910 par Louis Pergaud se remarie avec Eugène Chatot un grand ami de Louis Pergaud qui se retrouvait également veuf. Delphine Duboz était la fille du cordonnier de Landresse qui était un excellent conteur, Louis Pergaud mis par écrit certains de ces récits.

Louis Pergaud quitte Marthe Caffot son épouse institutrice (elle terminera sa carrière comme directrice d’Ecole primaire supérieure, l’équivalent du collège d’aujourd‘hui) et la Franche-Comté pour s’installer à Paris en 1907 avec Delphine Duboz.  En 1910 il reçoit le Prix Goncourt pour De Goupil à Margot précédant de dix ans un autre instituteur Ernest Pérochon. Il est à noter qu’avec le paysan Émile Guillaumin, Louis Pergaud est un des premiers auteurs reconnus par un prix littéraire à n’avoir pas fait ses études au lycée ou à l’ombre des précepteurs. Léon Daudet, grand amateur de littérature régionaliste mais bouffeur de laïc, le traite de "primaire", jeu de mots visant à souligner qu’il n’est pas sorti de l’ensemble des écoles relevant de l’enseignement primaire (Ecole primaire supérieure et Ecole normale comprises).     

On sait que Louis Pergaud décède en Lorraine sûrement achevé par l’artillerie française qui bombarde le bâtiment où des blessés français avaient été recueillis, comme de nombreux instituteurs socialistes il a accédé à un grade d’officier. L’ouvrage est largement illustré et on s’en réjouit.   

coup de coeur !

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 356 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :