Ecrire un avis

Sir Ernest Shackleton: Grandeur et endurance d’un explorateur (1874-1922)

Sir Ernest Shackleton: Grandeur et endurance d’un explorateur (1874-1922)
Rocher 607 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Shackleton est devenu le nom d’un whisky"

Cet ouvrage présente Sir Ernest Shakleton l’explorateur des terres antarctiques, devenu un héros. Shackleton prend contact pour la première fois, avec les régions polaires en 1901 en participant à l’expédition Discovery conduite par Robert Falcon Scott. Ce dernier, venu de la Royal Navy, est très autoritaire et ne réfléchit pas assez sur les enseignements à tirer des expéditions précédentes. Il risque bien souvent la vie de ses hommes ; le Discovery est pris dans les glaces, subissent quatre mois de nuit polaire et doivent faire demi-tour. Ernest revient très malade en Europe.

Il retourne vers le Pôle sud en 1907 et 1909, toutefois c’est le Norvégien Roald Amundsen qui fait la conquête du Pôle sud le 14 décembre 1911. ne participa pas au dénigrement de la victoire d'Amundsen qu'il qualifia de "peut-être le plus grand explorateur polaire de notre époque", évitant de poser la question ou de faire allusion au triste sort de nombreux chiens de l’expédition conduite par le Norvégien Amudsen. En effet, pour rappeler que nombre d’entre eux servirent de nourriture (sur les 52 chiens au départ, 11 avaient survécu), le président de la Royal Geographical Society avait demandé trois hourras pour les chiens lors de sa rencontre avec Roald Amundsen.

"Sur les bords du monde" est une BD en deux tomes (chez l’éditeur Bamboo) qui raconte comment après cet exploit du Norvégien, Ernest Shackleton décide de tenter la première traversée de l’Antarctique dans sa largeur, en abordant dans la Mer de Wendell. Les explorateurs seraient ainsi passés de l’Océan Atlantique à l’Océan Pacifique. Le lord de l’Amirauté Churchill accorde à Ernest Shakleton la possibilité de conduire cette expédition alors que la guerre vient d’éclater en août 1914.

Malheureusement, quasiment un an après leur départ, en novembre 1915, pris dans les glaces depuis plusieurs mois, leur bateau est broyé par celles-ci. Par ailleurs le bateau qui était à l’autre extrémité du continent antarctique avait dérivé. Plusieurs groupes de marins sont isolés les uns des autres à partir surtout du moment où des chaloupes tentent de rejoindre l’île de la Georgie du sud (relativement proche des Malouines occupées par l’Angleterre mais  aussi revendiquées par l’Argentine). D’après le récit que fit Ernest Shakleton, le bilan final s’éleva à trois morts. L’indubitable exploit fut pour certains hommes de cette expédition  d’avoir séjourné pour plus de 2 ans sans l’équipement adéquat pour vivre à l’intérieur de ce continent. Notre personnage trouvera la mort le 15 janvier 1922, lors d’une dernière expédition qu’il ne réalisera pas, dans le port de Grytviken en Géorgie du sud ; il avait 48 ans.

La devise familiale chez les Shackleton était "Fortitudine vincimus", c’est-à-dire "Par l'endurance nous vaincrons". Son père voulant en faire un médecin (comme lui-même), notre personnage fréquente le Dulwich College près de Londres. L’enseignement, fait de cours magistraux, lui déplaît fort. À seize ans, avec l’accord de son père, il se retrouve mousse sur un voilier qui part de Liverpool pour se rendre à Valparaiso. Quatre ans plus tard, Ernest Shakleton devient second lieutenant de la marine marchande et part sur un vapeur pour la Chine via le canal de Suez.

En trois parties, découpées chacune en de nombreux et courts chapitres, Brigitte Lozerec’h nous conte la vie de cet explorateur en détaillant bien le déroulement de ses expéditions. On apprécie les photographies d’époque et l’index des noms de personnes.  Shackleton est devenu en effet le nom d’un whisky après que l’on ait retrouvé en 2007 trois caisses du MacKinlay’s Rare Old Highland Malt Whisky laissées en 1909 en Antarctique par Ernest Shackleton (voir http://lesfleursdumalt.blog.lemonde.fr/2014/08/15/shackleton-whisky/).

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 265 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :