Ecrire un avis

Lilioute et le chevalier Perce-Brume

Lilioute et le chevalier Perce-Brume
Triomphe56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Et pour qui Perce-Brume, il se décarcasse?"

Ce récit est paru début 1958 dans le journal catholique Bernadette, et comme beaucoup des livres illustrés par Manon Issel il est entré dans les meilleures places du patrimoine de littérature de jeunesse.  Le graphisme est très élégant et on retrouve là les cartouches coloriés en jaune, comme c’était l’usage dans les Trente glorieuses.

L’identité du chevalier de Perce-Brume, qui remplit l’équivalent du rôle de Zorro, n’est révélée qu’à la fin du récit. En fait sa tâche semble surtout de sauver la demoiselle Lilioute des nombreux dangers qu'elle court. Si des chevaliers peuvent faire preuve de fidélité et respecter un code de l’honneur, d’autres font montre de félonie.

Par ailleurs est valorisée le rôle positif de Douce-Amère, la servante de l’héroïne, qui trahit les siens venus pour une incursion dans le but de piller et de faire des otages. La mère de l’héroïne est en pèlerinage à la Sainte-Baume au moment où Liloute est capturée par les Sarrazins.

Ce récit se déroule dans une partie un peu montagneuse de la Provence qui n’est pas identifiée précisément. Par contre, on sait que le père de Lilioute est parti en croisade, un an auparavant, avec le roi Philippe. Une petite entorse à la réalité historique dans ce dialogue :

« Dieu le veut ! Suivons notre roi Philippe en Terre sainte ! » (page 3)

En effet le roi de France  Philippe II Auguste, le premier à se dire roi de France et non plus roi des Francs, règne sur un royaume qui ne va pas au-delà du Rhône. Le domaine royal lui-même court de Senlis à Bourges au début du règne de ce roi. Lorsque Philippe II Auguste, avec Richard Cœur de lion,  part en croisade il a réussi à l’agrandir seulement en Picardie. On voit que les terres provençales sont bien loin et d’ailleurs elles sont partie prenante alors du Saint-Empire romain germanique.       

Ce récit comporte des motifs plus prêts à séduire les filles et des éléments qui plairont mieux aux garçons, il aura donc un succès assuré auprès de ces deux publics de jeunes entre 8 et 11 ans. Par ailleurs les adultes qui s’intéressent à l’histoire de la bande dessinée se réjouiront de lire un récit au contenu très significatif de son époque qui est en plus magnifiquement illustré.

Accessible jeunesse Beaucoup d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 540 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Dans la catégorie Bas moyen âge (1000-1492) :