Ecrire un avis

Le choix d’Ivan

Le choix d’Ivan
Oskar 124 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Anastasia chez les soviets? Tintin !"

Sophie Belin livre ici son premier roman historique pour les jeunes et chez le même éditeur elle doit en sortir un deuxième en février 2015 avec une action dans l’Empire des Indes au moment de la partition de 1947 entre Pakistan, Inde et Birmanie. Nous sommes déjà sûr que nous allons le préférer au "Choix d’Ivan".

En effet cet ouvrage contient tout ce que nous détestons : les acteurs racontent une année ou plus à l’avance ce qui va se passer (en 1913 est déjà prévue la déclaration de guerre avec exactement quel pays contre quel pays et la révolution bolchévique), l’invraisemblable (la princesse Anastasia sous une fausse identité travaillant à la "Pradva" toujours en 1913 ou un bolchévique allant dérober la même année un œuf de Fabergé).

L’intrigue est basée sur la relation privilégiée entre le jeune Ivan fils de paysan devenu domestique dans la famille impériale et une des filles du tzar. Par ailleurs l’amitié qu’Ivan porte à une amie d’enfance Sophia est décrite de façon pudique et touchante et il joue souvent du violon pour elle car ce sont les seuls sons qu’elle perçoit.

Avancer que la princesse Anastasia ait pu survivre cela ne me gêne pas a priori, encore faut-il que les conditions dans lesquelles elle ait pu échapper au massacre soit du plausible. Le seul intérêt du livre est qu’il donne pour un collégien des bases historiques solides (même un peu trop solides) sur les conditions de déclenchement de la Première Guerre mondiale, sur le fossé entre le tzar et son peuple, les conditions sociopolitiques de la Russie à la Belle Époque et fixe des personnages clés comme Stolypine et Raspoutine. On ne peut quasiment jamais reprocher aux livres de cette collection chez Oskar des erreurs factuelles et cela se confirme. Ce qui nous gêne ici c’est le contenu de la fiction qu’on rattache à des évènements précis. De plus comme d’habitude, le dossier documentaire, toujours illustré, est remarquable.

Vu sa taille et son côté romantique, voilà un ouvrage plutôt pour les collégiens car je ne suis pas sûr qu’il ne fasse rire par son côté chimérique des lycéens. Signalons autour des Révolutions russes de 1917 un très bon roman historique pour lycéens "Dans la nuit blanche et rouge" de Jean-Michel Payet.

Accessible jeunesse Quelques illustrations Plan chronologique

Zaynab

Note globale :

Par - 540 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :