Conradin suivi de La Pornocratie, de Olivier d’Hautuille : avis et résumé critique de Alexandre


Ecrire un avis

Conradin suivi de La Pornocratie

Conradin suivi de La Pornocratie
L’Harmattan326 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Un pape qui aurait pu mourir en pleine épectase (avant la lettre)"

L’ouvrage a pour titre complet Conradin le dernier des Hohenstaufen suivi de La Pornocratie, la papauté aux mains de femmes débauchées et d’adolescents corrompus. Trop long par rapport aux exigences informatiques, il a été raccourci dans une donnée.

Conradin mort à seize ans en 1268 était le petit-fils de Frédéric II et de Yolande de Brienne, fille de Jean Ier de Brienne, empereur latin de Constantinople entre 1229 et 1237. Les suites de la mort de Frédéric II de Hohenstaufen en 1250 eurent des conséquences capitales pour la situation en Italie et dans le Saint Empire romain germanique. En effet dans les années qui suivirent l’influence des papes, sur les affaires temporelles dans la Botte, devint plus bien plus importante. Les états pontificaux s’étaient d’ailleurs sérieusement agrandi au début du XIIIe siècle avec le duché de Spolète et en 1272 l’empereur Rodolphe Ier de Habsbourg accorde la Romagne au pape. Au sud de l’Italie, le territoire de Naples passe en 1265 aux mains de Charles d’Anjou, frère de Saint Louis, avec plus que la bénédiction (peu avant sa mort) d’Urbain IV.

La vie sentimentale de Frédéric II est pour beaucoup dans le désordre qui suivit sa mort et son fils bâtard Manfred (dont la mère était Bianca Lancia, fille du comte d’Agliano) joua un rôle complexe et globalement négatif pour les intérêts de la famille Hohenstaufen. La première partie de l’ouvrage évoque également la fin de l’Empire latin d’Orient de en 1261 ; l'empereur Baudouin II de Courtenay fuit en Italie puis en France après que le grec Michel VIII Paléologue soit rentré à Constantinople.

La seconde partie de l’ouvrage évoque les papes depuis l’élection controversée de Martin II, qui succède au pape Jean VIII assassiné en 882 jusqu’à la nomination de Léon IX en 1049. C’est une période noire de l’Église avec des assassinats et des morts suspectés d’empoisonnement de pontifes. De plus, parmi les passages scabreux, on relèvera à propos de Jean XII (bâtard d’un duc de Spolète) pape de 955 à 964 qu’il fut grand amateur de festins et d'aventures amoureuses. Il décède huit jours après qu'il fut soit battu à mort par un mari jaloux ou frappé d'une attaque d’apoplexie en plein acte sexuel. On apprécie les nombreux arbres généalogiques et cartes de géographie historique.

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 282 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :