Ecrire un avis

L’Amérique avant les États-Unis: Une histoire de l’Amérique anglaise 1497-1776

L’Amérique avant les États-Unis: Une histoire de l’Amérique anglaise 1497-1776
Flammarion/Champs histoire783 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Make America white again"

En 1497 John Cabot débarque sur Terre-Neuve, cette région de l’Amérique est dépourvue de mines aussi les Anglais vont faire de cet espace un lieu de culture du tabac et du riz en plus de ses grandes possibilités de pêche. En 1776, treize de ces colonies britanniques adopteront la Déclaration d’indépendance et réunies deviendront les États-Unis d'Amérique.

Ce livre est donc l'histoire de régions largement côtières (sur plus de 2 000 kilomètres) où des colons anglais font face tant à des populations amérindiennes et qu’à des ennemis espagnols, hollandais, suédois et français. L’auteur s’interroge sur le mode de vie de ces sujets britanniques si divers ethniquement et religieusement ; il évoque les institutions coloniales. On voit que les années 1680 constituent une période charnière dans la question des relations avec la métropole mais aussi pour le problème de l’esclavage. C’est d’ailleurs le huguenot Anthony Bénézet, d’une famille originaire de Saint-Quentin qui a quitté la France en 1715, qui dénonce le plus vigoureusement l’esclavage entre 1750 et 1776.

Cette illustration n'est pas dans l'ouvrage

Il montre bien qu’une prospérité économique, profitant essentiellement à une minorité a précédé le Boston Tea Party de 1773. Une chronologie, trois cartes géographiques et un index des noms propres (lieux et personnages) est heureusement mis à disposition. On connaît la réutilisation constante de l’héritage colonial qui est faite par les hommes politiques américains, mieux la connaître nous aidera entre autre à mieux saisir les arguments de ceux qui approuveront et de ceux qui s’opposeront aux initiatives du nouveau président des USA, à savoir Donald Trump. "Make America white again" pourrait bien être un des traits qui portera certaines de ses actions, même si cette blancheur  est largement dominante avant 1776, on a tout de même 20% de noirs et un nombre indéterminé d’Amérindiens dans les treize colonies.  

Pour tous publics

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :