Ecrire un avis

1177 avant J.-C.: le jour où la civilisation s'est effondrée

1177 avant J.-C.: le jour où la civilisation s'est effondrée
La Découverte264 pages
2 critiques de lecteurs

Avis de chevry : "Mais comme le 2° millénaire av JC est moderne !"

Si on ne m'avait pas recommandé ce livre, il m'aurait probablement échappé. Mais alors, quelle dommage !

Ce petit ouvrage ouvre de grandes perspectives sur le monde méditerranen de l'age du bronze : oui, il y avait des relations internationales intenses et qui ne se limitaient pas à la guerre (commerce, circulation d'artistes ou d'artisans, ambassadeurs, mariages, correspondances,...), et les objets et courriers retrouvés par les archéologues montrent bien des cultures évoluées et de hauts degrés de civilisation chez les peuples du proche orient, de Crete et d'Egype. L'auteur est archéologue: c'est au travers de ses recherches et découvertes qu'il décrit les intrigues politiques, complots, révoltes, interventions étrangères, déplacements de populations, colonisation de terres, changements climatiques,... qui ont participé à la crise objet de ce livre, et cette lecture résonne étrangement actuelle pour toute personne ouverte sur l'actualité géopolitique internationale.

On le répète, l'auteur écrit en archéologue plus qu'en historien "classique", d'où une écriture pas nécessairement chronologique, avec des retours en arrière ou l'exposition de points de vue différents sur un même évènement, quelques focus sur des grandes énigmes de l'époque (la guerre de Troie a-t'elle eu lieu ? Et le passage de la mer Rouge par le peuple hébreu ? Mycènes a-t'elle contribué à la chute des Hittites ? la bataille de Qadesh, la destruction de Meggido,..), mais sans se départir d'un humour complice (il traduit certains textes "pour le lecteur qui ne maitriserait pas parfaitement l'accadien !") et surtout en évitant tout langage savant ou ésotérique. 

Mais surtout il nous fait réellement participer au travail de l'archéologue dans un chantier de fouilles : nous le suivons examiner les strates successives d'un tell, découvrir des objets et en chercher la provenance ou les auteurs, formuler des hypothèses et les confronter à d'autres découvertes. Le métier d'archéologue nous apparait avec toute sa richesse, ses moments d'émerveillement et de doute, la longue patience nécessaire, son travail d'enquête enfin tel un Sherlock Holmes (d'ailleurs convoqué p.161) des sables. Eric Cline montre le travail des équipes de chercheurs quelques soient leur nationalités (on notera cependant une certaine insistance sur les équipes américaines...) décrivant les fouilles ou confrontant leurs hypothèses pour comprendre l'origine desdestructions de sites (pauvres Peuples de la Mer accusés de tous les maux avant que l'archéologie ne les dédouanne de la plupart d'entre eux !) , car oui, l'archéologie permet de comprendre l'histoire, ou mieux, de la rectifier.

Pour être franc, on a souvent renoncé à comprendre les filiations et parentés entre les rois des peuples d'Anatolie mais cette paresse de lecteur n'entrave en rien la fluidité des récits que l'on peut lire exactement comme des reportages,voire des romans, qui ont les même ressorts que les meilleurs séries actuelles. A ceci près qu'il en est résulté des catastrophes bien réelles pour les peuples et plus largement la civilisation de la Méditerranée orientale, auxquelles il serait pertinent de porter attention car, pour qui veut être attentif, cet ouvrage trouve un étrange prolongement dans ... nos journaux et informations les plus récentes.

On me permettra enfin de citer une lettre d'un roi de Mésopotamie menaçant un rival de toute sa vengeance,, disant qu'il  "détruirait vos villes, démolirait voss forteresses, boucherait vos fossés et ... couperait vos orchidées". Cette dernière menace a convaincu d'oeuvrer pour la paix !

Pour connaisseurs Peu d'illustrations Plan chronologique

Note globale :

Par - 18 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Avis de Beth : "Un livre qu'il fallait écrire"

1177 avant J-C concerne un sujet bien connu des archéologues: la chute des grandes civilisations de Méditerannée orientale à la fin du 2e millénaire avant J-C. C'est une période qui pose questions: pourquoi et comment ces puissants Etats à l'administration forte et aux réseaux développés ont-il disparu - presque - si rapidement? Les hypothèses ne manquent pas: changements climatiques affectant l'agriculture notamment, tremblements de terre, guerres civiles, déplacement de populations (les fameux "peuples de la mer"), dépendance trop grande aux échanges dans une "mondialisation" avant l'heure... Ou tout ça à la fois? Des crises qui résonnent étrangement à nos oreilles du 21e siècle.

Eric Cline fait le pari d'exposer les enjeux et le fonctionnement de ces grandes civilisations ainsi que les grandes hypothèses qui tentent d'expliquer leur chute en 200 pages à peu près. Evidemment, il va un peu vite sur certaines découvertes ou sur certaines théories et simplifie de manière générale pour être accessible à tous; je crois que le pari est réussi là-dessus. Déjà, quel bonheur de lire un ouvrage grand public où l'on traite à la fois de l'Egypte, de l'Orient et du monde grec! Ensuite, le style est simple, clair, et même drôle par moments. Enfin, de bonnes cartes et quelques illustrations permettent de bien saisir le propos.

Ce livre constitue une bonne entrée dans la Méditerranée orientale du 2e millénaire avant JC pour les néophytes ; il invite à réfléchir sur notre monde contemporain: n'est-ce pas ce que l'on attend en général de l'Histoire?

coup de coeur ! idé cadeau

Pour tous publics Quelques illustrations Plan chronologique

Note globale :

Par - 2 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Antiquité :