Ecrire un avis

Le Nouveau monde, 1 L’épée du conquistador

Le Nouveau monde, 1 L’épée du conquistador
Dargaud 56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Cet album se termine par l’image d’un précipice"

En quatrième de couverture ce commentaire surprend beaucoup « Le premier homme blanc qui rencontra les indiens était un noir ». Ceci alors que ce premier volume est à propos d’une mission de conversion qui va conduire en 1538, soit quarante ans après le débarquement Christophe Colomb en Amérique, trois personnages bien au nord de Mexico.  On croit deviner que dans le deuxième tome, on découvrira qu’un prince africain avait, quelques années avant Christophe Colomb, traversé l’Atlantique et que l’on verra ses descendants. Dans ce cas, de toute façon, on est sûr qu’il a été devancé par d’autres blancs, à savoir les Vikings. Eh bien non, on ne voit rien de cela par la suite qui justifierait ce commentaire attrape lecteur.  

Dans notre album, cette expédition, destinée à évangéliser ce qui semblerait les populations de l’actuel Nouveau-Mexique, est menée par un jeune dominicain Marcos avec donc comme éclaireur Esteban un ancien esclave noir et comme gest star la fille de Moctezuma, le dernier empereur des Aztèques.

L’évangélisation forcée dans l’ancien territoire des Aztèques est largement décrite dans ses horreurs. Laisser Esteban proclamer sa mécréance est par contre une incongruité dont on aurait pu se passer sans que l’idée générale du scénario n’en souffre pour autant ; cela aurait évité de nuire à la probabilité de l’action. Par ailleurs le massacre de moines par des membres du peuple de Tlaxcala, certes alliés de Cortès dans la conquête du Mexique, ne fait pas que choquer par sa seule violence.  L’héroïne est tirée par les cheveux à la mode préhistorique légendaire.

Notons que Cortès apparaît en 1520 lorsque Tenochtilan (future Mexico) est prise en 1520 et que dix-huit ans plus tard à Rome le héros (et narrateur) apparaît aux côté du pape de l’époque et le frère Bartolomé de Las Casas (qui fit beaucoup pour la défense des indiens). Sinon les qualités de cet album tiennent beaucoup à son graphisme fouillé et élégant.      

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 497 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :