Ecrire un avis

Biélorussie dreamland

Biélorussie dreamland
Favre 184 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "La Biélorussie espace mémoriel de l’URSS et porte ouverte au tourisme"

L’auteur est genevois, il a été photographe à l’agence Rezo et travaille aujourd’hui pour Lundi13. L’introduction est de l'écrivain français Patrick Besson qui  a pour grand-père un Russe qui a émigré à Vancouver. Il s’agit d’un album de photographies dont il faut aller chercher une à une les légendes en pages finales, ce qui est peu pratique. On a six pages de commentaires au début et à la fin de l’ouvrage.

Ceci permet de comprendre les conditions respectives du séjour des deux auteurs dans ce pays et de renvoyer à certains clichés qu’ils ont   affectionnés ou qui les ont marqués.  La Biélorussie  est un  pays de l’Est de l'Europe qui dépasse de peu les 200 000 km2 et approche des 10 000 000 d’habitants. Une dynamique politique nataliste vise à stabiliser le nombre d’habitants, toutefois le taux de natalité est inférieur à 1,50 depuis 2018. Dès 1994, la Biélorussie  passe sous la férule du moustachu Alexandre Loukachenko qui aura soixante-six ans en 2020, date où il ne manquera pas d’être réélu président. Russe et biélorusse sont les langues officielles.

Sa capitale Minsk est bien moins connue qu’une autre de ses cités à savoir Tchernobyl. Le pays baigne dans une ambiance nationaliste et militariste tempérée par l’importation de quelques objets de l’univers américain comme les Mc Donald. Le fait que le pays ait été relativement proche des frontières de l’Allemagne dans l’Entre-deux-guerres fait qu’une ligne de défense fut construite à l’extrémité de ses frontières (bien plus à l’est qu’aujourd’hui, puisque l’URSS avança, d’une centaine de km à l’ouest, ses frontières dans cet espace. Celle-ci est devenue un objet patrimonial et une statue de Staline y est visible. Ce n’est d’ailleurs pas, en Biélorussie,  le seul portrait du Géorgien dans des endroits publics et Lénine est également présent de façon très officielle. Une certaine nostalgie de l’Union soviétique se maintient là trente ans après la disparition de cette dernière, dans certaines couches de la population y compris chez des jeunes qui ne l’ont pas connue. Toutefois le recueillement n’est plus spontanément de mise, et on peut voir de tendres échanges entre amoureux devant le Mémorial des morts en Afghanistan, situé à Minsk.

On est dans un univers globalement kitch où beaucoup de mise en scène se plaque sur les réalités. Pas étonnant que Gérard Depardieu ait déclaré à propos de la Biélorussie que «   Là où je suis allé, c'est merveilleux, on dirait la Suisse. Les routes sont impeccables, il y a de très jolis étangs, de belles maison. Je vois que les gens sont heureux, calmes, et que ce pays doit être très agréable à vivre ». Un bail pour la construction d’une maison non loin de la capitale biélorusse, pour une durée de 99 ans, en 2019 a été d’ailleurs été accordé à l’acteur binational français et russe (Poutine l’a naturalisé en 2013).

idé cadeau

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 49 avis déposés - lectrice régulière

49 critiques
16/04/20
La Biélorussie, seul pays aujourd’hui où aucune mesures sanitaires n’a été prise contre le coronavirus.

683 critiques
17/04/20
Coronavirus. Les Biélorusses s’arrangent avec « un virus qui n’existe pas »
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-les-bielorusses-s-arrangent-avec-un-virus-qui-n-existe-pas-6809609
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Civilisations d'Europe centrale et orientale :