Ecrire un avis

Proverbes chinois et stéréotypes

Proverbes chinois et stéréotypes
L’Harmattan196 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "La poule noire pond des œufs blancs"

L’auteure est une Chinoise d’ascendance ouïghour (Turkestan chinois ou province  du Xinjiang) et cet ouvrage intéressera tous ceux qui s’intéressent à la culture chinoise qu’ils aient des notions ou non de la langue chinoise. Elle a d'ailleurs écrit un ouvrage sur l'imaginaire lié à certains animaux dans sa langue maternelle, le ouïghour. Le livre est sous-titré "Les animaux des 12 signes du Zodiaque dans les proverbes chinois".

L’auteure commence par distinguer maximes, sous-entendues, locutions et proverbes. Palizhati S. Yilitz présente les proverbes  regroupés par signes. On aurait 12 proverbes par signe astrologique chinois, ce qui devrait donner 144 proverbes, or ce sont 139 qui sont annoncés page 29. On commence fort heureusement par un proverbe (connu en Europe ainsi 'peu importe que le chat soit noir ou blanc, pourvu qu'il attrape les souris") qui servit à Deng Xiaoping à médiatiser le nouveau tournant économique qu’il insuffle à la Chine. Il est toutefois fort regrettable que l’on n’ait pas fourni ce commentaire. Je n’ai pas les moyens de situer le contexte d’autres proverbes cités mais je pense qu’on aurait pu fournir par exemple ce type d’informations « phrase citée dans la biographie de Yue Guang dans les Annales des Jin » à travers un proverbe (non cité) comme "Prendre pour un serpent le reflet de l’arc pendu au mur". On découvre que certains proverbes existent avec quasiment la même image en français et en chinois comme « C’est la montagne qui accouche d’une souris » (page 30).

On successivement le pinyin (phonétique chinoise), les caractères chinois, la traduction adaptée (on n’est pas dans le mot à mot), puis le sens de cette maxime. On a ensuite un passage en revue des images colportées par chaque signe. Ainsi on retient que le rat est considéré comme l’animal le plus intelligent, le sanglier (ou le cochon)  est naïf et épicurien, le singe est donné astucieux. En fin de l’ouvrage, les proverbes sont présentés par ordre alphabétique de deux façons, avec comme point de départ la première lettre du premier mot en pinyin et avec l’initiale du premier mot de la version française.     

Pour tous publics Quelques illustrations

Benjamin

Note globale :

Par - 317 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :