Ecrire un avis

Honneur et disgrâce - Deux préfets sous l'Occupation

Honneur et disgrâce - Deux préfets sous l'Occupation
Jourdan153 pages
3 critiques de lecteurs

Avis de Dominique Pompougnac : "À lire absolument !"

Lorsqu’il y a une cinquantaine d’année j’ai poussé la porte du seul et minuscule cinéma qui projetait « Le Chagrin et la pitié » J’étais loin de m’attendre à ce qu’y serait raconté, tant  notre génération avait été abreuvée de récits héroïques.

Lorsqu’en début de cet après-midi j’ai ouvert le livre de Dominique Chryssoulis il s’est produit le même phénomène. Et je n’ai lâché cet ouvrage que lorsque j’en eu dévoré la dernière ligne.

L’autrice dont les pièces de théâtre sont régulièrement éditées et mises en scène, joue ici de tout son art de dramaturge et porte à l’incandescence la tragédie de l’Occupation et de l’Épuration. Ce n’est pas un théâtre d’ombres mais des êtres de chairs qui sont les acteurs de ce drame. L’autrice les a côtoyés, ô combien, puisque sa quête et son enquête portent sur son ascendance familiale.

Pas à pas nous suivons avec elle son cheminement, les révélations et retournements successifs, avec, sans fausses pudeurs, un souci du réel et un perpétuel questionnement sur la vérité. »

A lire absolument pour que restent vivantes les interrogations de ceux qui n’ont pas vécu cette période.

coup de coeur ! idé cadeau

Pour tous publics Aucune illustration Plan chronologique

Note globale :

Par - 1 avis déposés -

354 critiques
06/10/19
Tous ces gens qui n'ont jamais produit une seule présentation sur ce site et se mettent à louer de façon immodérée ce livre, cela ne donne vraiment pas envie de le lire ! En plus, on ne nous donne même pas le nom des deux préfets.
27 critiques
08/10/19
Je m’interroge également sur ces critiques postées sensiblement au même moment .
354 critiques
08/10/19
Avec en plus, à mon avis, un contre-sens dans : "A lire absolument pour que restent vivantes les interrogations de ceux qui n’ont pas vécu cette période."
Plus de nombreuses maladresses comme une parenthèse qui se ferme (d'ailleurs sur un cliché), sans jamais avoir été ouverte : "un perpétuel questionnement sur la vérité. »"
Connectez-vous pour laisser un commentaire

Avis de Simone : "Très réussi"

Ce genre de témoignage fait du bien car il aide à déconstruire les épopées mensongères du genre les bons d'un côté les méchants de l'autre. Bien sur qu'il y a toujours quelques personnes qui voient clair mais elles sont minoritaires et la grosse masse des gens essaient d'agir le mieux possible, ou bien suivent simplement leur intérêt propre. Les personnages féminins sont très séduisants et donnent l'impression d'être plus libres que les hommes, coincés dans leur fonction.

Note globale :

Par - 1 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Avis de Sylvain : "Jai dévoré"

J'ai dévoré le texte de Dominique Chryssoulis Honneur et Disgrâce - Deux préfets sous l'Occupation. Je connaissais l'autrice, mais je n'avais pas encore eu l'occasion de la lire. J'ai été à ce point attrapé par son récit que j'ai interrompu toutes mes lectures, tous mes travaux. On est happé par le suspens de son enquête, tenu sur le qui-vive par la succession de révélations qui nous font revisiter des événements passés en leur donnant des éclairages à chaque fois nouveaux.

Ces révélations coïncident avec la lumière faite peu à peu sur l'histoire de la famille maternelle de Dominique Chryssoulis au cours d'une enquête qu'elle mène en s'appuyant sur de nombreux documents : archives préfectorales, archives du ministère de l'intérieur, minutes de procès, articles de presse, enregistrements audio de sa propre mère sur bande magnétique.

L'autrice s'interroge sur la vie de ses grands-parents sous l'Occupation. Les questions posées à ce sujet obtenaient invariablement des réponses évasives et insatisfaisantes. Son grand-père fut préfet du jura, condamné à l'indignité nationale à vie en 45, puis réhabilité quelques années plus tard lors d'un nouveau procès. 

À travers cette enquête, Dominique Chryssoulis nous renseigne sur cette époque en disséminant une mine d'informations précieuses. Elle nous invite, à travers l’histoire de sa famille, à revisiter le passé traumatique de l'Occupation, et à y faire face avec elle. On l'accompagne pas à pas sur le chemin de la révélation des faits. L'être humain, lui, par contre, conserve sa part énigmatique. Ce qu'elle découvre peu à peu au fil de ses recherches dessine une histoire familiale inattendue, violente parfois, singulière, bousculant les représentations figées de l'époque dont on comprend qu'il était crucial pour elle de la partager. En femme de théâtre, elle se glisse dans la peau des protagonistes qui deviennent des personnages. Il y a une scène particulièrement sombre et bouleversante entre un père et sa fille, très bien rendue, et c'est comme si elle contenait la clef de la motivation du récit. Honneur et disgrâce a une dimension psychanalytique : il est le livre de générations ayant à vivre avec l'histoire travestie de leurs parents.

 

coup de coeur ! idé cadeau

Pour tous publics Aucune illustration Plan chronologique

Note globale :

Par - 1 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Seconde guerre mondiale :