Ecrire un avis

Les cinq de Cambridge, 1 Trinity

Les cinq de Cambridge, 1 Trinity
Casterman48 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Les cinq de Cambridge, unis comme les cinq doigts de la main"

En fait cette série est la suite d’un diptyque intitulé "Les cosaques d’Hitler". On y voyait deux officiers britanniques Edward et Nicolas être affectés, en 1945 en Autriche, à la garde d’un camp de Cosaques (parfois avec leur famille) ayant combattu aux côtés de l’armée allemande durant la Seconde guerre mondiale. Ainsi, composé de Cosaques, le 436e régiment d'infanterie en totalité traverse le front au début de l’invasion allemande. Repliés en Autriche, ils se rendent aux Anglais qui acceptent de les livrer à Staline. Devant cette perspective certains se suicident, ceux qui se retrouvent en URSS sont fusillés s’ils étaient officiers et partent pour de longues années dans des camps s’ils ne l’étaient pas.

Nicolas tombe amoureux de Macha, fille d’un général cosaque et ce n’est que de retour en Russie qu’elle s’aperçoit qu’elle est enceinte. Nicolas prend la décision de s’envoler pour Moscou, à la recherche de Macha (qu’Edward lui avait mensongèrement dit s’être suicidé), alors qu’il vient d’épouser la sœur d’Edward.

L’album "Les cinq de Cambridge, 1 Trinity"    débute par la mise en scène de la mort d’Edward en 1979 en Écosse. Sont présents à son enterrement les deux enfants de Nicolas, à savoir John et Kolia (dont la mère est Macha). Ces deux derniers vont essayer de comprendre en quelles circonstances le gouvernement anglais a livré ces Cosaques alors qu’il savait quel serait leur destin. Un des plus fameux espions soviétiques auprès des dirigeants anglais Anthony Blunt a toutes les clés. Ce dernier va conter aux deux jeunes gens comment dans une Grande-Bretagne en pleine crise économique (subissant les retombées du Krach de Wall Street) lui et d’autres étudiants vont devenir communistes et passer au service des renseignements de l’URSS. Le volume se clôt avec l’envoi de Kim Philby  en tant que journaliste du "Times", côté nationaliste, dans une Espagne où la guerre civile vient de débuter.   Le style graphique est totalement en phase avec ce qui se fait habituellement en matière de BD historique.   

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 487 avis déposés - lecteur régulier

682 critiques
30/08/15
Seuls les Cosaques réfugiés au Liechtenstein ne sont pas renvoyés en Russie

http://liberation-44.forumactif.org/t3501-3-decembre-1897-naissance-de-arthur-holmston-smyslovsky
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Entre deux guerres :