Ecrire un avis

Paco les mains rouges, 2 Les îles

Paco les mains rouges, 2 Les îles
Dargaud80 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "À cause d'un tatouage que j'ai sur le plastron (chanson Papillon de Sanseverino)"

Le bagne de l'Entre-deux-guerres est celui de Papillon (condamné en 1933) et de Seznec (jugé fin 1924), deux personnages qu’on évoque rapidement ici (page 36 et page 42), mais aussi celui d'Ullmo qui apparaît plusieurs fois ; on n’y trouve plus les anarchistes condamnés à la Belle Époque. Dans le premier volume, on avait suivi, entre la métropole et la Guyane, le voyage du héros, un ancien instituteur bourguignon qui a commis un crime passionnel.

En voulant éviter de devenir la môme de tous, il a égorgé l'un de ses violeurs : « Si je réagissais pas tout de suite, j'allais devenir la pute de toute la case ou alors je me tuais tout de suite ». En se vengeant, il gagne son surnom de "Paco les mains rouges". Le premier volume se terminait avec le désir de Paco de quitter un emploi de planqué à Cayenne pour rejoindre sur les îles du Salut (plus précisément l’île Royale) celui avec qui il a noué progressivement une amitié virile.

Toutefois lorsque son ami Armand sort de la prison du bagne au bout d’un an, son clan des Parisiens perd du terrain face à l’arrivée massive de détenus d’origine corse. Ils sont en danger aussi le héros évoque toutes les façons possibles et imaginables par lui de sortir des îles avant que les forçats originaires de l’Île de beauté ne leur règlent leur compte. Accessoirement on a aussi un joli cours sur les motifs du tatouage des bagnards, avec leur signification (en particulier le sujet du papillon).   

Grâce à la complicité d’un gardien, avec qui le héros avait sympathisé, ils vont monter un stratagème. En effet cet employé du bagne craint beaucoup que sa jeune fille ne se fasse violer dans cette île où ne vivaient que des forçats et les fonctionnaires de la pénitentiaire. Paco est le narrateur de sa propre histoire à une destinatrice que l’on ne découvrira qu’à la fin du récit. À côté de la mise en scène de relations de dominant à dominé dans les relations homosexuelles entre bagnards, la tendresse existante entre Armand et Paco est bien valorisée.

Seules trois couleurs, en l’occurrence le noir, marron et le blanc, portent ce récit ; cela revoie aux films de l’Entre-deux-guerres. Le graphisme de Sagot renvoie à l’apparence des marionnettes en bois pour les visages. Dans cet ouvrage, il y a 56 pages de BD et une vingtaine de pages qui composent un cahier graphique.    

coup de coeur !

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 466 avis déposés - lecteur régulier

356 critiques
22/07/19
Papillon le bagnard préféré de Mauriac, Johnny Hallyday et Brigitte Bardot
https://www.nouvelobs.com/69-annee-fantastique/20190720.OBS16186/papillon-le-bagnard-prefere-de-mauriac-johnny-hallyday-et-brigitte-bardot.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :