Ecrire un avis

Six millions de femmes: Femmes et population en Tunisie

Six millions de femmes: Femmes et population en Tunisie
L’Harmattan 231 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Pour la gloire et la grandeur de la Tunisie! Les hommes et les jeunes du Pays! (quid des femmes dans l’hymne national tunisien)"

L’étude s’attache au parcours de vie des femmes tunisiennes de leur naissance jusqu’à leur décès, en passant par leur période d’études, leur vie familiale, leur vie professionnelle, leur  vieillesse et leur mort. Ceci se fait en quatre parties et est soutenu par plusieurs graphiques. L’auteur est professeur de démographie à l’université de Tunis.       

Les traditions, dues à une certaine conception de la culture arabo-musulmane, sont évoquées pour certaines de leurs conséquences dans le passé, sans insister sur leur poids dans le présent. Un rapprochement entre certains modes de vie occidentaux, comme commencer un métier avant d’avoir des enfants, semble se dessiner.

Sofiane Bouhdiba n’oublie pas de mentionner qu’en septembre 2017 est abrogée une circulaire de l’époque du président Habib Bourguiba qui obligeait la femme tunisienne à épouser un musulman, pour que l’union soit reconnue comme légale en Tunisie. Le Tunisien par contre épousait qui il voulait car en se mariant il était censé faire de sa femme et de leurs enfants de bons musulmans.  

Le mépris de la société envers la mère célibataire a entraîné nombre d’abandons d’enfants dans les années 1980. L’auteur dit que des avancées juridiques récentes permettent maintenant à la mère de donner son nom à son enfant et qu’il existe maintenant des cours d’éducation sexuelle dans le cadre des sciences naturelles mais le contenu en semble très léger. En 2006, le ministère des Affaires sociales estimait que pour une année, de notre récente époque, environ 1 300 enfants voyaient le jour sans reconnaissance de la part d’un père et sur ce nombre la moitié de ces bébés étaient abandonnés.  Nous avons choisi de développer ce point qui était devenu très sensible mais sur bien d’autres, l’auteur apporte d’intéressantes informations.    

Au début de l'été 2017 on a mis fin à la disposition qui permettait aux violeurs, en épousant leur victime mineure de moins de quinze ans de n'être pas poursuivis. Une question nous taraude, dans quelle proportion les femmes votent pour le parti islamique et la différence est-elle sensible avec les hommes ? Ce n'est certes pas de la démographie, mais serait intéressant à connaître... L’instauration du droit de vote des femmes tunisiennes date d'ailleurs du 11 juin 1956, soit moins de trois mois après l'indépendance.

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La Tunisie .

> Dans la catégorie Contemporain :